La peinture ou l'universel rêvé

 

On parle d'une peinture du signe. En effet, le plus souvent issus de l'iconographie pictographie, les signes constituent ce répertoire multiforme d'une mémoire ancienne et sombre, c'est pourquoi les lettre tifinaghs se trouvent considérablement dans certains travaux qui sont répertoriés en peinture du signe mais le problème que je souhaite soulever, c'est qu'il existe une peinture du signe qui veut signifier l'Amazighité. Tamzgha et identité marocaine.

D'autres font cette peinture car le signe est rassurant. Je ne veux pas polémique mais seulement mettre les points sur les (i) et éveiller l'âme tel est, dit-on le but final de l'art, tel est l'effet qu'il doit chercher à obtenir.

La tâche la plus délicate pour moi est de m'exprimer autrement que peindre. D'abord, je peins car c'est un besoin vital pour manifester mes pensées, impressions et façonner mon style, ensuite je peins pour évoquer, valoriser et concrétiser mon identité culturelle : Amazighité et Islam, c'est pourquoi mes travaux sont basés sur la calligraphie, tifinagh et la lettre arabe, par laquelle j'essaye de suggérer le côté séculaire, antique millénaire des composantes de notre identité, ipso-facto de notre histoire qui doit être dépoussiérée des mensonges, des... !!!

Aujourd'hui, la nécessité d'écrire notre histoire est urgente et pressante.

"Il est de notre devoir d'écrire notre histoire, et la meilleure
manière de l'écrire, c'est de la créer."

 

Mohammed Serraji

Voir les toiles de l'artiste

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31