Histoire

Matoub Lounes : Awal d Tirrugza

Azar Imawlen

Matoub Lounes : Awal d Tirrugza Azar ImawlenL'assassinat de Matoub Lounès est une véritable gifle pour la Kabylie, pour le peuple amazigh et pour tous les peuples qui défendent leur territoire et leur identité. Ce meurtre crapuleux est d'abord une gifle pour la Kabylie puisque les criminels ont osé le ''liquider'' chez lui, au pied du Djurdjura qu'il adorait tant.

Amirouche : un homme d'État trahi par les siens

Le prix de la libération et de la dignité

Amirouche : un homme d'État trahi par les siens Le prix de la libération et de la dignité Hamou Amirouche, un historique de la révolution algérienne, qui est venu des États-unis, a donné une conférence émouvante au centre Saint-Pierre de Montréal sur les moments privilégiés qu'il avait passés avec le colonel Amirouche, chef de la Wilaya III, la Kabylie.

Le colonel Amirouche

Un héros dans une fausse commune?

Le colonel Amirouche Un héros dans une fausse commune?« L'ALN fait des ''erreurs'',  mais pas des injustices». Colonel Amirouche.
Vendredi 8 juin 2012, Hamou Amirouche, auteur et l'un des compagnons du colonel Amirouche (chef militaire de la Wilaya III), animera une conférence-débat sur l'un des héros de la révolution algérienne.

Histoire : pourquoi Malek Bennabi en voulait à Abane Ramdane

Histoire : pourquoi Malek Bennabi en voulait à Abane RamdaneAssassiné par ses frères d’armes en décembre 1957, Abane Ramdane continue de hanter la mémoire de la Révolution algérienne. L’homme du Congrès de la Soummam a dû affronter l’anathème et le parjure.

Le livre coup-de-poing, Ben Bella-Kafi-Bennabi contre Abane (les raisons occultes contre la haine)* de Belaïd Abane, qui sortira demain,

Tafsut Imazighen N 80

Je ne peux pas danser. Je ne veux pas danser. Je ne dois pas danser. Mille fois non!!

tafsut-imazighen-N-80Demain, nous serons le 20 avril 2011, le  printemps berbère. Notre printemps, même si les médias du monde l'ont minimisé, dans notre quotidien, il est devenu désormais le fils conducteur de tous les gestes que nous posons. Depuis plus de 30 ans, tout a changé. Tamazight est partout et des millions d'enfants de Kabylie s'appellent Massinissa, Juba, Gaya. Tamazight dérange encore et  toujours
Il divulgue un document inédit ayant appartenu à Boussouf

Khalfa Mammeri revisite l’assassinat de Abane

Khalfa Mammeri revisite l’assassinat de AbaneComme tenu par un serment sacré et inviolable, Khalfa Mammeri, ancien diplomate et ancien député, continue de traquer inlassablement dans ses derniers retranchements la vérité sur l’assassinat de Abane Ramdane.

À nouveau, il redescend dans les bas-fonds nauséeux d’une Révo-lution qui, aussi grandiose qu’elle est, n’en est pas moins, comme d’ailleurs toutes ses semblables, maculée de bien des flétrissures, voire de forfaitures.
LA GUERRE D’ALGÉRIE, AUTREMENT


MOULOUD FERAOUN (1913-1962)

Mouloud Feraoun, l'un des écrivains algériens d'expression française les plus connus dans son pays et dans le monde, est né en 1913 dans le village de Tiizi Hibel. C'est l'école, puis l'Ecole normale, qui lui permettent d'échapper à sa condition : celle d'un paysan pauvre, attaché à sa terre, la terre aride des montagnes de Haute Kabylie.

Le général Hocine Benmaâlem, ancien secrétaire de Amirouche

«Il est important de savoir qui a trahi Amirouche»

«Il est important de savoir qui a trahi Amirouche»Le général-major à la retraite Hocine Benmaâlem, ancien secrétaire du colonel Amirouche, nous livre son témoignage sur le parcours du chef de la Wilaya III. Amirouche était très en colère contre les responsables à l’extérieur qu’il accusait de ne pas s’occuper des Wilayas de l’intérieur.

- Comment vous êtes devenu secrétaire du colonel Amirouche ?
Document L’histoire des Berbères

A l’origine, les Imazighen…

On désigne sous le nom de Berbères les populations qui, sur un territoire s'étendant de la Méditerranée au sud du Niger et du Nil aux rivages de l'Atlantique, parlent – ou ont parlé – des dialectes se rattachant à une langue mère : le berbère.
Contribution :

Izem d’Mhand it-inghan, ciea-s d’avu Sliman(1)

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je me permets de recourir à l’histoire de grand-mère, racontée, autour de l’âtre, afin de tromper la faim que nous imposait le régime colonial de triste mémoire. Dans un marché hebdomadaire de nos montagnes, tenait place un vieux paysan

Identification

Agenda

January 2018
M T W T F S S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4