Une drogue nommée Facebook…

Un nombre important de citoyens passe de longues heures sur le site de socialisation Facebook, qui est devenu, ces derniers temps, la principale «destination» des internautes.

Une drogue nommée Facebook…

En sus de discussion électronique, on utilise ce site pour poster des photos, des commentaires et même chercher des gens perdus de vue.C’est donc en raison des «bienfaits» de Facebook, que les Algériens sont de plus en plus nombreux à y ouvrir des comptes. Selon les dernières statistiques, plus de six millions d’Algériens utilisent ce site. Selon le dernier rapport de Arab Social Media Report, publié en juin dernier, ils sont 6,8 millions d’utilisateurs actifs sur Facebook, alors qu’ils étaient seulement 5,8 millions en janvier de la même année. C’est à dire un million de nouveaux utilisateurs de ce site en seulement six mois ! L’engouement sans modération affiché pour ce site «phénomène» traduit, en effet, une réalité palpable : les Algériens sont accros des nouvelles technologies. L’Algérie est classée à la cinquième place parmi les pays arabe après l’Egypte, l'Arabie saoudite, le Maroc et l'Iraq. La tranche juvénile rafle la mise, avec plus de 75% des utilisateurs de Facebook âgés de moins de 30 ans. «Facebook est aussi un espace de rendez-vous. Plusieurs personnes se rencontrent sur ce site pour avoir de longues discussions, car à travers ce site on peut parler avec de nombreux amis et connaissances à la fois. La majeure partie des clients se dirige directement vers ce site et y passe en moyenne trois heures», témoignent plusieurs gérants de cybercafés à Alger. Un vrai phénomène…

A. H.

InfoSoir 

Identification

Agenda

January 2018
M T W T F S S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4