Évènement

Tizi-Ouzou Ils sont plus de 31 000 dans la wilaya

Les handicapés, ces laissés pour compte

Tizi-Ouzou Ils sont plus de 31 000 dans la wilaya
Les handicapés, ces laissés pour compteA l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, qui coïncide avec le 03 décembre de chaque année, la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou a abrité, hier, une journée d’étude autour de la prise en charge des personnes souffrant de handicap.

Cause amazighe : Le lourd prix carcéral et post-carcéral à payer.

Cause amazighe : Le lourd prix carcéral et post-carcéral à payer.Une condamnation à mort, onze années et demie d’incarcération dans des conditions horribles, inhumaines, en plus des sévices et  tortures que j’ai subies, causes et conditions déjà handicapantes, invalidantes et à vie : voilà, déjà, le lourd prix que j’ai payé pour mon militantisme pour la cause amazighe et  mon incorruptibilité.

IL Y A 51 ANS, LES ACCORDS D'EVIAN

Le jour où Krim a affronté Louis Joxe

Joxe observait le chef de la délégation F.L.N. «C'était donc lui, le fameux maquisard Krim Belkacem, ce petit homme légèrement bedonnant.»

A l'occasion du 8 mars

Ce que veulent les femmes algériennes

A l'occasion du 8 mars
Ce que veulent les femmes algériennesL’Algérienne veut être un élément efficient et un partenaire à part entière au développement national global, ont estimé, jeudi, des femmes ayant participé à la cérémonie organisée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en l'honneur de la femme algérienne à l'occasion de la Journée mondiale de la femme.

Célébration de la journée mondiale de la femme

Ces vieilles démunies, une frange oubliée…

Célébration de la journée mondiale de la femme
Ces vieilles démunies, une frange oubliée…Il est à peine sept heures du matin, elles sont pour la plupart déjà debout, mais quelques unes profiteront encore de la grasse matinée, jusqu’aux environs de huit heures.

C’est comme ça tous les jours dans cette maison de repos pour personnes âgées. Après la toilette, que les rares vieilles dames, encore autonomes, ont pu faire seules, alors que toutes les autres sont aidées par le personnel, c’est le petit déjeuner, composé de lait au chocolat et de pain beurré. C’est ainsi que débute la journée pour cette douzaine de vieilles pensionnaires du foyer des vieux de Béjaïa, dans lequel sont prises en charge 54 personnes des deux sexes.

Hommage au mæstro

Lettre à Chérif Kheddam

Azul a Da Chrif,

Il se pourrait que la langue soit incapable de dire ce que tu représentes pour notre culture et notre mémoire collective, mais notre âme a baigné dans ton univers ensoleillé de mélodies, de poésie et de génie. Ton œuvre est une école.

L’anniversaire du Rebelle célébré hier en Kabylie

Lounès Matoub aurait eu 55 ans …

2011- Lounès Matoub aurait eu 55 ans …Matoub, le chantre de l’amazighité, la légende de la culture algérienne, né le 24 janvier 1956 à Taourirt Moussa Ouamar, aurait fêté, hier, son 55eme anniversaire.

A cette occasion, la Kabylie se souvient de celui qui fut l’incarnation de l’engagement sans faille pour l’identité de la région,
2e colloque sur Abderrahmane Mira

Hommage à l’un des chefs de l’ALN dans la Wilaya III

Abderrahmane MiraLa maison des jeunes de Tazmalt abrite, du 1er au 6 novembre prochain, le 2e colloque sur Abderrahmane Mira, chef de l’ex-Wilaya III historique. La thématique retenue  par  les organisateurs : “Une semaine sur la connaissance de l’histoire du mouvement national”. Des conférences-débats et des projections de films documentaires sont prévues.
Sur fond de guerre entre services français:

Les affaires Hasseni et Tibhirine de retour

Les affaires Hasseni et Tibhirine de retourDes médias français qui mettent d'avance en doute l'indépendance de la justice française, au cas où elle déciderait d'un non-lieu pour le diplomate Hasseni, des notes confidentielles où le général Rondot exprime des doutes et des états d'âmes.

Les ingrédients d'une nouvelle bataille politico-médiatique francofrançaise au sujet des relations avec l'Algérie, se mettent
Fêtes familiales en Kabylie :

Que reste-t-il des traditions de nos fêtes?

Fêtes familiales en Kabylie"Que reste-t-il des traditions de nos fêtes?" Cette question mérite d'être posée car c'est un sujet qui anime de plus en plus les discussions notamment dans nos villages, sur les places ainsi que dans tous les lieux publics. Cela devient de plus en plus inquiétant de voir que des coutumes, des rites liés à ces moments de joie et de convivialité disparaître l'un après l'autre.

Identification

Agenda

January 2018
M T W T F S S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4