Evocation

Slimane Azem


Un hommage digne et reconnaissant à Montréal


Slimane Azem
Un hommage digne et reconnaissant à MontréalÀ l’occasion du 30e anniversaire de la mort de l’un des ténors de la chanson kabyle, Slimane Azem, la Fondation Tiregwa n’a pas lésiné sur les moyens pour lui rendre un hommage vibrant et chaleureux. Pour ce faire, Tiregwa a organisé, samedi 26 janvier 2013, une conférence-débat animée par Dr Hacene Hireche, enseignant de langue et civilisation berbères à Paris VIII, à La Société Saint-Jean-Baptiste et un spectacle, le soir, au Théâtre Le Château à Saint-Denis à Montréal.

DEVOIR DE MEMOIRE


Slimane Azem, une légende de l’exil

DEVOIR DE MEMOIRE
Slimane Azem, une légende de l’exilIl possède plus d’une centaine de mélodies, d’une diversité existentielle incontestable. Ce poète a chanté l’identité, la patrie, l’exil et les valeurs sociales.

Voilà trente ans déjà, le 28 janvier 1983, que Slimane Azem quittait à jamais, éloigné de son pays natal, cette vie éphémère pour rejoindre l’éternité.

«Mesmar Djeha» confessait avant son assassinat : «Il faut que l’on sache que je n’ai plus peur»


«Mesmar Djeha» confessait avant son assassinat : «Il faut que l’on sache que je n’ai plus peur»Said Mekbel, 54 ans, journaliste-chroniquer et directeur du quotidien Le Matin, a été assassiné de deux balles dans la tête samedi 3 décembre 1994 à Alger. Son assassinat faisait suite à une longue liste de journalistes algériens abattus dont le premier à être liquidé fut l’écrivain et journaliste Tahar Djaout. Entre novembre et décembre 1993, Said Mekbel s’est longuement entretenu avec Monika Borgmann, journaliste et cinéaste allemande aujourd’hui installée au Liban. Ces trois entretiens ont donné lieu en 2008 à un livre intitulé « Said Mekbel : une mort à la lettre ».

Mohand Saïd Lechani, un jaurésien dans l’Algérie coloniale


Mohand Saïd Lechani, un jaurésien dans l’Algérie colonialeFigure singulière du mouvement ouvrier en Algérie, Mohand Saïd Lechani fut l’un de ces instituteurs « indigènes » animés par la passion du progrès. Réformiste, féministe, pionnier des pédagogies nouvelles, il traversa le XXe siècle avec pour seul horizon l’émancipation de tous.

DES PROCHES ET DES CONNAISSANCES SE DONNENT RENDEZ-VOUS À EL ALIA


Hommage à Krim Belkacem

Hommage à Krim Belkacem
Cérémonie de recueillement en sa mémoireLa famille, les compagnons et les amis de Krim Belkacem se sont recueillis jeudi dernier sur sa tombe à El Alia.

L'homme n'a eu droit à une sépulture dans son propre pays que depuis 1984. Depuis cette date, et comme chaque année, la famille, les compagnons et les amis de Krim Belkacem se rendent régulièrement à El Alia pour une cérémonie de recueillement en sa mémoire.

Cheikh El Hasnaoui


 Le cri d'un artiste exilé, mais enraciné
    
Cheikh El Hasnaoui
Le cri d'un artiste exilé, mais enracinéEl Hasnaoui fait partie des artistes algériens qui ont alterné entre l'Arabe dialectale et le kabyle au point de les appeler les piliers de la réconciliation entre Algériens. En effet, ils ont su par leur talent et leur ouverture linguistique notamment rapprocher deux mondes que tous les facteurs de l'histoire artificielle et politicienne séparaient. Ce choix linguistique, l'artiste, invité par l'animateur Hamid de radio Paris dans les années 1960 pour démentir la rumeur qui avait annoncé sa mort, l'a bien expliqué. Il a en fait revendiqué l'arabe algérien (l'Algérien) et le Kabyle comme ses langues.

El Hasnaoui


Un artiste qui habite l'âme de sa patrie

El Hasnaoui
Un artiste qui habite l'âme de sa patrieUne seule œuvre artistique pourrait marquer une culture, une civilisation, un pays et tout un peuple. Une seule œuvre est capable de faire d'un artiste une idole, un génie, une école. Ce fut le cas de Kateb Yacine avec Nedjma. Ce fut également le cas de Cheikh El Hasnaoui avec une production certes limitée en quantité, mais bigrement riche en qualité.

Assassinat de Boudiaf : cher père, 20 ans déjà !


Assassinat de Boudiaf : cher père, 20 ans déjà !Voilà déjà vingt ans que habitué à frapper dans le dos, le système, par soldat interposé, un membre du Groupe d’intervention spéciale, nous dit-on, muni d’un ordre de mission isolé de son groupe, a été chargé d’exécuter ton lâche assassinat, le 29 juin 1992, qualifié d’«acte isolé», par la justice algérienne.

Hommage à la femme amazighe

Une reconnaissance admirable
Hommage à la femme amazighe Une reconnaissance admirableJe t'emmènerai…
Là où les hommes n'ont ni maîtres ni serviteurs
Là où les hommes ne se mettent ni à genoux
Ni jamais au garde-à-vous.
Là où l'or et l'autorité n'ont plus cours
Là où la fortune, le droit et la gloire
Ne sont que réussite à vivre bohème
Là où les seigneurs et les rois, les anges et les génies.

Miloud SALMI : un militant pour l’indépendance de l’Algérie.

 

Miloud SALMI : un militant pour l’indépendance de l’Algérie. Les leçons que l’on reçoit, souvent malgré nous, conséquemment à l’Histoire, de la Révolution française, de la Patrie des Droits de l’Homme, des Communards, imprégnés des idéaux pour un monde plus juste, plus solidaire, plus libre, du combat des résistants français contre les nazis à l’image de Jean-Moulin, de la déception vécue dramatiquement, tragiquement, un certain 8 mai 1945

Identification

Agenda

February 2018
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4