La destruction du village d’Akalous (2e partie)

Histoires et légendes de chez nous
La Dépêche de Kabylie 08/12/2007 1

Le jeune forgeron d’un village dénommé Akalous veut épouser la fille du plus riche éleveur du pays.
Sa mère essaie de lui faire entendre raison en le convaincant que cette fille-là n’était pas pour lui.

Le jeune forgeron insista tant et si bien que sa brave mère accepta, sans conviction de l’accompagner chez le riche éleveur pour demander la main de sa fille. Ce dernier, comme elle l’avait prévu, refusa de la leur accorder sous prétexte qu’elle était " réservée " depuis longtemps au fils d’un de ses vieux amis.

La destruction du village d’Akalous (1re partie)

La Nouvelle République 05/12/2007

AkalousLa légende n’a pas retenu ni son nom, ni celui de sa bien-aimée. Tout ce que l’on sait c’est qu’il était forgeron dans un village dont l’emplacement, à notre connaissance, n’a jamais été localisé avec exactitude. Tantôt on le situe du coté de Aïn El Hammam, tantôt du côté de Draa El Mizan. On ne sait pas non plus à quelle époque ont eu lieu les événements de cette histoire devenue légendaire. Le plus important ne réside peut-être pas là mais dans ces fragments de récit que l’on se raconte encore de nos jours et qui illustrent de fort belle manière ce dont est capable un homme blessé dans son amour-propre.

L’histoire de Avava Inouva (3e partie et fin)

(3e partie et fin)

La Dépêche de kabylie 17/08/2005

Dressant les oreilles, il dit à ses frères : “Thedhra El H’adja d’ Rova !” (Quelque chose de grave est arrivé à Rova !) Il faut que nous allions de ce pas la délivrer. Ce n’est pas dans ses habitudes de traîner dehors à la tombée de la nuit.” Mus par un mauvais pressentiment, ils se rendent tous les quatre à la hutte construite autour de leur père. Ils ne trouvent que du sang et des ossements d’homme.

 

L’histoire de Avava Inouva (2e partie)

 (2e partie)

La Dépêche de kabylie 16/08/2005

Après plusieurs tentatives sans succès l’ogre décide de prendre conseil chez “Amghar Azemni” (le vieux sage). Il va le voir et lui dit :

“Helk’agh thiyarsi inou Youthayi Ouadhou

Dhelvagh d’g’ek’ H’elou” (J’ai des maux de gorge, ma voix est enrouée, je veux qu’elle devienne aussi fluette que celle d’une jeune fille. Guéris-moi, je t’en prie !)

 

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31