Office des publications universitaires


L’ouvrage de Fatima Zohra Oufriha censuré ?


Auteure de plusieurs ouvrages faisant autorité, notamment dans le domaine de l’économie, de la santé, la professeur agrégée en sciences économiques Fatima Zohra Oufriha ( la seule et unique femme agrégée en sciences économiques que compte le pays), ne parvient pas à publier son nouvel ouvrage intitulé Politiques de développement et critiques culturalistes.



Il s’agit d’un ouvrage qu’elle a adressé à l’Office des publications universitaires (OPU) le 27 mars 2008, soit il y a un peu plus d’une année et demie. L’ouvrage en question rassemble un certain nombre de communications et de réflexions, fruits d’une intense activité intellectuelle étalée sur environ vingt années de carrière universitaire et de recherche scientifique. Officiellement enregistré comme ouvrage à éditer le 23 septembre 2008, l’auteure apprend avec stupéfaction d’un responsable de l’OPU que son manuscrit a été envoyé au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs pour y recevoir l’aval de ce dernier, sous le fallacieux prétexte qu’un des paragraphes de l’ouvrage traite de religion. Une pratique qui rappelle la sinistre période d’inquisition où la production littéraire était soumise à l’approbation du clergé et autres censeurs attitrés.

On croyait pourtant l’Algérie à l’abri de cette pratique d’un autre âge mais la réalité semble malheureusement prouver le contraire. L’ouvrage de F.Z Oufriha ne traite pourtant pas de religion mais seulement de normes et valeurs liées au changement social. Dans le paragraphe en question, l’auteure évoque la religion sous une vision anthropologique, cette dernière étant, à l’évidence, un des principaux espaces de production de normes et de valeurs qui interfèrent largement et quotidiennement avec l’activité économique. L’ouvrage envoyé depuis plusieurs mois au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs serait toujours à l’étude et, du point de vue de l’auteure, il n’y a aucune chance pour qu’il reçoive son aval de sitôt. La ministre de la Culture est- elle au courant de ces pratiques qui, non seulement portent préjudice à l’image de marque de l’Algérie mais, pire encore, participent à la désertification culturelle et scientifique du pays ?

EL WATAN

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3