Notice: unserialize(): Error at offset 1417682 of 1425375 bytes in /home/magicphotos/berberes.com/libraries/src/Cache/CacheController.php on line 182
Hamidou, un artiste talentueux et rassembleur

Hamidou, un artiste talentueux et rassembleur


HAMIDOU a fait le plein à MontréalDepuis que les révoltes populaires se multiplient un peu partout en Afrique du Nord et au Moyen Orient avec leurs lots de cruauté, d'échec et de détermination à aller jusqu'au bout de leurs objectifs respectifs, les communautés de ces pays qui vivent en exil ont l'esprit ailleurs et les yeux rivés sur toutes les nouvelles qui défilent sur les médias traditionnels et virtuels notamment. Certains exilés affirment sans détour qu'ils ont du mal à dormir.  Pour eux, le fait de participer aux marches organisées à l'extérieur de leurs pays d'origine n'est pas assez.  Une jeune cadre algérienne vivant à Montréal souligne qu'elle était prête à aller se battre auprès des siens pour un véritable changement de régime politique et économique, mais selon elle, elle ne ferait cela que lorsqu'elle aura la certitude que ceux qui appellent à la contestation soient sincères et désintéressés. Ajouter à cela, la dureté de l'hiver cette année au Canada. En effet, le froid, la neige et le manque de luminosité affectent le quotidien et surtout le moral des gens.

C'est dans ce contexte qu'un artiste algérien de renom en l'occurence Hamidou débarque à Montréal. Invité par un autre artiste Djamel Lahlou et présenté par Souleiman Mellali, ancien journalsite de la télévision algérienne et rédacteur en chef  à Radio Canada, Hamidou a su séduire son public et le contenter dans toute sa diversité. Composée en majorité de femmes de tous âges, l'assistance a été très bien servie par un artiste talentueux, admirabelemt préparé à livrer ''sa marchandise''. Contrairement aux artistes qui se déchainent sur scène, Hamidou, calme, assis sur une modeste chaise  avec son instrument fétiche, surchauffe une salle avide de sons du terroir algérien.

Dès son entrée sur scène, Hamidou ne dit mot. Il s'exprime d'abord par de la musique avant de saluer son public en arabe algérien et en kabyle. Le message est clair. Il va chanter dans les deux langues. Une kabyle assise à mes côtés était aux anges. Elle ne s'est pas gênée de s'assurer avant d'acheter les billets que l'artiste chantera aussi en kabyle. C'est normal, il est kabyle, dirait-elle. Une autre kabyle pas loin de la première se lève pour danser à l'algéroise en disant, je suis kabyle, mais ces sons d'Alger font partie de moi, je me sens dans mon élément. Donc, il n'est pas sorcier de deviner dans quel état d'euphorie étaient toutes les Algéroises de la salle.

Le répértoire de la soirée a  d'abord donné sa part de lion au genre chaabi (quassidat) avant de reprendre  certaines chansons phares de Guerouabi et de Matoub Lounès.  Une façon de rendre hommage à El hadj Gouerouabi qui a berbcé l'enfance de beaucoup d'Algérois et de fans du chaabi et de saluer l'admirable combat de Matoub Lounès qui a chanté son identité jusqu'à la fin de sa vie, lâchement achevée par les forces du mal qui ont boulversé la vie de tout un peuple durant des années. Étonnemment, la salle chantait simultanéement les chansons algéroises et les chansons kabyles que l'artiste rendait magistralement. Mais cela n'était pas assez. Une personne chuchotte à l'oreille de Hamidou pour lui demander certainement de chanter autre chose. L'artiste a bien compris. Ok, maintenant, on va chanter l'est et l'ouest, dirait-t-il.  C'est ainsi que d'autres styles artistiques algériens ont été à l'honneur et tout le monde était content.

Djamel Lahlou, organisateur du spectacle a réussi son pari. La composante du public lui a ouvert les yeux sur les besoins de la commauté algérienne en terme de divertissement.Partageant leur quotidien entre le travail et leurs responsabilités familiales, les Algériennes de Montréal oublient de  penser un peu à elles-mêmes de temps en temps. Djamel est donc, sur des projets qui pourraient les satisfaire. Cependant, insiste-t-il, ce genre d'entrepise ne peut aboutir sans l'aide des sponsors. Djamel a remercié Air Algérie, Lynda M. Yahiaoui de RE/ Max ainsi que tous ceux qui ont contribué au succès de cette soirée.

Au delà de l'ambiance extraordinaire du spectacle, un fin observateur pourrait saisir le lourd poids que porte un artiste algérien du 3ème millénaire s'il veut ratisser large en Algérie ou ailleurs. Hamidou, étant bilingue a su rassembler tout le monde en l'espace de plus 4 h de chants. Aucune animosité, aucune plainte, aucune frustration. À la fin de la soirée, tout le monde a vu ses attentes satisfaites. Tant mieux pour l'artiste et tant mieux pour l'organisateur.



Agenda

November 2020
M T W T F S S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6