Hnifa et Zohra à l’honneur

Etablissement Arts et culture

La dépêche de Kabylie 05/04/2008

Hnifa et Zohra à l’honneur
La salle « El Anka », du complexe culturel Laâdi-Flici (Théâtre de verdure), a abrité dans l’après-midi d’avant-hier, jeudi, un flamboyant hommage dédié à deux grandes artistes, Hnifa surnommée la Piaf Algérienne, et Zohra.

Cette cérémonie a été animée par trois lumineuses artistes bien connues dans le milieu musical, surtout dans la chanson kabyle : Ouissam, Sihem et Malika. On notait également la présence de plusieurs personnalités : Amina Belouizdad, Flora, Ferhat Medrouh, Mejahed Hamid, la grande chanteuse Djamila, Mohamed El Amari et bien d’autres. La cérémonie a débuté par une brève présentation du parcours des deux chanteuses. La ressemblance frappante des thèmes de leurs chansons, les parcours des deux femmes ont eu beaucoup de points communs: elles ont toutes les deux vécu une grande misère, la bohème, l’incompréhension de la famille et de la société, le déchirement et l’instabilité… Ces conditions et d’autres aléas les poussèrent à se révolter contre l’ordre établi : au moment, où il était mal vu en Kabylie et en Algérie d’une façon générale qu’une femme chante, elles ont défié les interdits, elles ont chanté et se sont exprimées en public. Le succès fut d’ailleurs fulgurant, notamment auprès de la gent féminine qui les écoutait et appréciait leurs chansons. Elles ont toutes les deux connu le martyre de l’éloignement de leur patrie. Même la mort les a unies, ayant eu toutes les deux une mort tragique ; Zohra est morte dans un accident de voiture entre Marseille et Paris ; Hnifa est morte dans une chambre d’hôtel en 1978 des suites d’une maladie.

Bien que ces grandes dames artistes nous aient quittés à jamais, elles sont toujours présentes dans nos cœurs. Leurs chants ne meurent jamais. Elles ne sont pas parties sans traces ; bien au contraire, elles ont laissé derrière elles des repères, des traces, des guides pour les nouvelles générations. Elles sont l’exemple du courage, de la persévérance, du casse-tabous, de la volonté…elles représentent tout simplement un patrimoine.

Après le petit aperçu donné sur les deux artistes, l’occasion est bien ouverte pour les artistes Ouissam, Malika et Sihem, chacune à son tour de commémorer et de rendre hommage à ces grandes dames à travers l’interprétation de quelques chansons de Hnifa et Zohra.
 

par Kafia Aït Allouache

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3