Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…

Ferhat Medrouh (chanteur)

La dépêche de Kabylie 05/04/2008

“Cet hommage est quelque chose qui fait vraiment plaisir. Je remercie les organisateurs de cet événement qui ont pensé aux fondateurs et fondatrices de la chanson kabyle.
Hnifa, pour moi, c’est un patrimoine. C’est une courageuses briseuse de tabous. Elle et Zohra ont su donner l’exemple de la femme kabyle, créatrice qui a su représenter dignement la femme kabyle et algérienne en général, tout en espérant qu’ils y aura bien d’autres qui suivront leurs traces.”

Malika (chanteuse)

“Hnifa et Zohra c’est le patrimoine Kabyle. Ce sont deux grandes dames que nous ne pourrons jamais oublier. Elles resteront toujours dans nos cœurs. Si un jour j’arrive à les égaler j’en serai fière. J’aurai bien aimé, que cet hommage ait été rendu de leur vivant”.


Ouissam (chanteuse)

“C’est un grand plaisir de voir que l’on se souvient des grand chanteurs et chanteuses. C’est un grand plaisir et un honneur pour moi de rendre hommage à ces deux grande dames. Hnifa c’est notre repère, elle nous a laissé beaucoup de choses en dehors du chant : l’éducation, la bonne conduite, la simplicité…Zohra c’est une femme combattante et courageuse. Elles sont irremplaçables tout deux.”

Hacène Ahrès (chanteur)

Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…“Je dirai que ce n’est pas un hommage dans le but de rendre un hommage à ces artistes, mais c’est un clin d’œil pour évoquer ces chanteuses. C’est une opportunité pour moi de contribuer à cet hommage par la gérance et le choix des artistes. C’est pour dire aussi que ces artistes sont passés par là et il ont laissé leurs empreintes et c’est grâce à eux que notre génération existe.

Pour moi Hnifa c’est le courage, c’est la détermination vu l’époque où elle a commencé à chanter. A cette époque, il était strictement interdit pour une femme de chanter. Elle a été reniée par sa famille et la société. Je crois que son œuvre parle bien pour elle, c’est le cas de Zohra aussi.”



Djamila (chanteuse)

Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…C’est un plaisir de se souvenir des anciens qui sont morts en exil. J’aurai souhaité que cet hommage soit rendu à ces grandes artistes de leur vivant. Hnifa était une bonne amie que j’ai connue autrefois. Elle était simple, généreuse, humble, de plus elle chantait ses émotions, son chagrin et son vécu. Zohra, je ne l’ai pas connue mais j’aime sa voix. Cela m’a fait de la peine quand j’ai su qu’elle était morte dans un accident de voiture en France. Le plus important, c’est de leur témoigner de la reconnaissance dans leurs vies.


Hamid Medjahed (chanteur et animateur à la radio Chaîne III)

Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…Ils ont dit…Hnifa et Zohra ont été réunies par un même destin, si on peut dire c’est la mère et la fille. Elles ont vécu et chanté la misère, la pauvreté…c’est des chanteuses admirables. Hnifa a connu un grand succès avec les chansons composées par Kamel Hamadi. Elle a un style particulier. Elle ressemble à aucune voix et aucune voix ne peut lui ressembler. C’est aussi le cas de Zohra, bien qu’elle soit plus jeune. Elles sont parties subitement, mais elles ont laissé derrière elles de grandes œuvres.
 

par K. A.A

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3