Nouvel album de Massa Bouchafa :

« La perle du Djurdjura » renvient après 5 ans d’absence

Nouvel album de Massa Bouchafa : 
« La perle du Djurdjura » renvient après 5 ans d’absenceLe nouvel album de la chanteuse kabyle Massa Bouchafa vient de sortir. Un opus intitulé Tamurt-iw (ma patrie), composé de 8 titres. C’est le fruit de deux années de travail réalisé par l'artiste avec le soutien indéfectible de son mari M'hand, qui est également auteur et compositeur.

Après cinq ans d'absence, qui l’ont conduite sur plusieurs scènes en France, au Canada et en Algérie, cette enfant prodige de Ain El Hammam, revient avec un produit différent des 8 autres albums sur le plan musical, avec l'introduction des instruments acoustiques, tout en gardant son cachet.

Un style dont les thématiques proposées n'ont pas perdu d'authenticité. Les textes chantent l'amour pour la patrie, la douleur de l'exil et l'ingratitude, ce dernier est un cri plaintif.

D'autres textes sont ciselés sous fonds de thèmes sociaux qui narrent les relations humaines, aussi, les traditions organisées autour des fêtes de mariage. Des airs festifs, d'autres mélancoliques lorsqu'elle aborde la chanson phare de son album "Tamut-iw".

Une chanson dont le texte décrit les différents paysages de l'Algérie, le bon vivre parmi les siens. Ici, Massa Bouchafa montre « sa fierté d'appartenir à ce pays à l'Histoire glorieuse, mais aussi le poids de la déchirure de l'exil ». Dans Ccalet Tiftilin, Massa, avec sa voix harmonieuse, peint l'ambiance festive, la tenue des femmes et des hommes ainsi que la reproduction du rituel de la cérémonie.

En outre, tous les ingrédients qui caractérisent les fêtes kabyles y sont. Imal Yitij (coucher du soleil) est une autre chanson qui, pour le moins, complète le titre précédent, puisqu'elle raconte la fin de la cérémonie, l'heure du départ de la mariée vers son domicile conjugal dont le texte est enveloppé dans un air de prélude traditionnel (Tivugarin). Intas Adyas (priez-le de revenir), Massa conte l'histoire d'une femme qui s'impatiente de revoir son amoureux exilé, tout en disant le sacrifice et le mal qu'elle éprouve dans cette attente poignante de l'homme de sa vie ; une situation sociale difficile qu'a vécue et continue de vivre la femme kabyle.

De nouveaux instruments et sons font leur apparition dans cet album, tels que le violon, le saxophone et percutions qui est très présentes.

En plus de Intas Adyas, l'album consacre deux chansons dédiées à l'amour où l'auteur choisit de porter un regard positif et joyeux sur le fait d'aimer dans les titres Awin Fi Seblag Temzi (Mon amour de jeunesse) et Kecci Kecci (C'est toi). Une autre chanson, entre autres, rythmée, l'artiste revient sur les relations humaines où elle dénonce l'ingratitude des personnes à qui l'on a déjà tendues la main.


El Watan  

Agenda

December 2022
M T W T F S S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1