Parution d’un ouvrage collectif aux éditions L’Odyssée

“De la pédagogie de projet et de l’enseignement de la langue amazighe en Kabylie”

“De la pédagogie de projet et de l’enseignement de la langue amazighe en Kabylie”Ce livre est consacré au contexte de naissance de ce projet et se compose de deux textes : le premier est consacré à l’état des lieux de l’enseignement de tamazight en Algérie et le second traite de la pédagogie de projet et de l’acquisition des langues.

Quant à la deuxième partie, il est question de la dimension théorique de la pédagogie de projet et de la transposition du dispositif méthodologique pour la formation d’enseignants.

De la pédagogie de projet et de l’enseignement de la langue amazighe en Kabylie est le titre d’un ouvrage collectif coordonné par Nasserdine Aït Ouali, docteur en littérature française (université Paris 8) paru en ce mois de décembre aux éditions L’Odyssée de Tizi Ouzou. En plus du travail annoncé dans le titre, il y a lieu de signaler que ce livre réunit des enseignants exerçant au primaire et secondaire et des chercheurs universitaires. Une première dans la rédaction d’un ouvrage en Algérie. La première partie est consacrée au contexte de naissance de ce projet et se compose de deux textes. Le premier est consacré à l’état des lieux de l’enseignement de tamazight en Algérie. Le second est une contribution d’Annie Couëdel (Maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université Paris 8) qui traite de la pédagogie de projet et de l’acquisition des langues. À souligner qu’Annie Couëdel a consacré plus de trente années de sa carrière universitaire à la recherche en pédagogie de projet.

Dans la deuxième partie, il est question de la dimension théorique de la pédagogie de projet et de la transposition du dispositif méthodologique d’Annie Couëdel pour la formation d’enseignants de tamazight à la pratique de la pédagogie de projet. La dernière partie du livre est consacrée à l’exposition de recherches pratiques en pédagogie réalisées par des enseignants de tamazight au primaire et au collège. Il est vrai que ce sont les mieux placés pour mener des recherches sur sa pratique à condition toutefois qu’ils soient formés pour une telle activité.
Dans ce chapitre, les auteurs y décrivent le travail de réalisation de projets par des élèves qui les ont choisis et analysent les processus d’apprentissages linguistiques et socioculturels. Pour les auteurs de cet ouvrage, le développement de la recherche pratique en pédagogie est indispensable pour développer le système éducatif : cela permettra d’avoir une école en phase avec la société et la culture.

D’ailleurs, la troisième partie de ce livre est consacrée à des recherches-actions et réflexions sur l’enseignement de tamazight et la pédagogie de projet.
On peut y lire des contributions traitant de la formation d’enseignants, la pédagogie de projet comme innovation, l’émancipation et l’autonomie en pédagogie de projet ou le rapport de cette dernière avec les représentations d’élèves et de leurs parents concernant l’enseignement de tamazight.

À noter aussi la recherche-action de Djamila Mimeche de l’université de Tizi Ouzou sur l’apport de la pédagogie de projet et l’enseignement de tamazight à un public hétérogène (amazighophone et arabophone). Pour terminer, on peut noter que la majorité des enseignants de tamazight qui ont contribué à cet ouvrage sont diplômés en sciences de l’éducation de l’université Paris 8 (en plus de leurs diplômes de lettres ou civilisations des universités algériennes). Cet ouvrage sera certainement amené à servir de document de référence aussi bien pour les étudiants que pour les enseignants et chercheurs en tamazight.

Liberté  

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3