Aperçu sur l’histoire de la Kabylie, la vie de Cheikh Ehaddad et l’insurrection de 1871 de Battache Ali

Edition

La dépêche de Kabylie 07/01/2008

Aperçu sur l’histoire de la Kabylie, la vie de Cheikh Ehaddad et l’insurrection de 1871 de Battache AliIl y a de ces journées qu’on garde jalousement au fin fond de nos mémoires et cœurs, vu leurs apports en matière de connaissances scientifiques ou culturelles et richesses en révélation de vérités historiques.

C’est le cas précisément de la première journée de ce mois de janvier, où les responsables de la Bibliothèque municipale d’El Flaye en organisant une conférence-débat, animée par Battache Ali, auteur du livre en langue arabe sur la vie de cheikh Ahaddad et l’insurrection de 1871 intitulé “Aperçu sur l’histoire de la Kabylie, la vie de cheikh Ahaddad et l’insurrection de 1871”.

 

Ce jeune écrivain né un 26 février de l’année 1966 dans la région de Seddouk, enseignant de profession et recelant un vrai trésor de connaissances et vérités historiques sur notre pays en général et la Kabylie en particulier, qu’il n’a pas manqué d’étaler tout au long de sa conférence. Le coup d’envoi de celle-ci fut donné à 14h et la salle abritant l’événement s’est avéré trop exiguë pour contenir tout le public, composé en grande majorité de jeunes des deux sexes avide des culture et savoir. A noter aussi la présence d’un invité de marque et figure historique de la région, en occurrence, Djoudi Attoumi, ancien officier de la wilaya III historique et compagnon d’armes du colonel Amirouche mais également auteur de plusieurs ouvrages dont Avoir 20 ans dans les maquis, cet unité a donné un cachet particulier à cet événement en enrichissant les débats par ses interventions au grand bonheur de l’assistance.
Pour rappel, le livre de M. Battache est sortie en 2007 dans le cadre de Alger capitale de la culture arabe” et la version française est attendue selon l’auteur pour le début du mois d’avril prochain, de manière à ce que sa sortie coïncide avec un autre événement de taille, à savoir le rapatriement des ossements de Cheikh Aheddad de la ville de Constantine où il repose actuellement, vers son village natal et cimetière de ses ancêtres à Seddouk Ouffela.

Concernant la conférence, après une longue introduction où l’auteur a dressé un tableau sur l’histoire de l’Algérie depuis sa colonisation jusqu’à son indépendance. Il a ensuite expliqué en détail les différents chapitres du livre en abordant dans le premier le thème du soufisme et du conflit qui a opposé l’islam au christianisme, en mettant l’accent notamment sur la politique et méthodes utilisés par le cardinal Lavigerie pour l’ évangélisation de la Kabylie et de toute l’Algérie. Ensuite, M. Battache aborde un autre chapitre dédié à la tariqa rahmania, son fondateur et son développement de “Bouqabrine” à “Cheikh Ahaddad” en s’étalant longuement sur les zaouias de Kabylie en général et sur celle de Cheikh Ahaddad en particulier, mais aussi sur la vie de ce dernier, pour ensuite arriver à l’insurrection de 1871 en expliquant notamment ses causes, ses caractéristiques et ses conséquences désastreuses pour l’imposante armée coloniale, constituée de plus de 800 000 hommes entre soldats et supplétifs, dont plus de 20 000 ont péri dans les combats qui les ont opposés aux rebelles du Cheikh Ahaddad il y a eu également d’énormes pertes en vies humaines du côté des insurgés, même si le but était atteint, puisque cette insurrection a permis la perpétuité de la lutte armée et le rejet du colonialisme par les Algériens jusqu’au déclenchement de la grande Révolution du 1er Novembre 1954 qui a abouti à l’indépendance de notre pays.

Il a aussi expliqué comment a eu lieu le jugement des insurgés, qui a duré plus de 50 jours, et leur déportation à Nomea en Nouvelle Calédonie. Tout au long de sa conférence, ce jeune et modeste auteur a expliqué avec force de détails que “Cheikh Ahaddad” est un homme d’envergure national en argumentant cela par l’étendue de l’insurrection qu’il a conduit. La conférence s’est achevée par l’ouverture des débats à l’auditoire resté suspendu aux lèvres de l’orateur pendant plus de trois heures, dans un silence d’église. Le tout agrémenté par la projection d’un documentaire de près de 45 minutes réalisé à base de ce livre par M. Djillali B.

A signaler une très bonne chose à savoir le grand intérêt qu’accordent les jeunes d’El Flaye à la culture en général et à l’histoire de notre pays en particulier, ce qui démontre leur grande maturité en la matière. Comme nous ne pouvons en aucun cas, ne pas rapporter fidèlement le courage et la volonté caractérisant la responsable de la bibliothèque de cette municipalité, qui a accueilli cet événement. Alors chapeau bas pour cette femme qui travaille dans l’anonymat et qui refuse toute publicité pour sa personne et bon courage à notre jeune écrivain qui mérite sûrement mieux que des encouragements verbaux, mais une aide conséquente par les efforts déployés dans ses recherches pour sortir les vérités historique de l’ombre, car l’histoire, la vraie bien sûr, est impitoyable, elle ne pardonnera jamais à ceux qui l’ont jugée et placée en détention derrière les murs de l’oubli, qu’elle finira sûrement par briser pour sortir au grand jour et rattraper ses geôliers. Une chose est sûre : personne n’aimerait être à leurs places ce jour-là.  

par Arezki Toufouti

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3