Fatma en tamazight

Prochainement sur les planches

InfoSoir 24/12/2007

Représentation n Après Hiroustrat, Adrar accueillera, les 30 et 31, la générale des Prédateurs de Mourad Bourboune, mise en scène par Ahmed Ben Aïssa, suivie, début janvier, à Illizi, par la générale de Fathma.

Fathma est la version en tamazight de la pièce théâtrale Fatma du dramaturge Mohamed Benguettaf. Elle sera la première production théâtrale du TNA en langue tamazight, a indiqué à l'APS Benguettaf, directeur général du TNA, qui a révélé que l'idée lui «trottait à l'esprit» depuis déjà longtemps.
«Le théâtre est le créneau qui se prête le mieux pour la promotion des langues, et tamazight est aujourd'hui une langue nationale qui nécessite d'être prise en charge», a-t-il estimé.
Le choix de la présentation de la générale de Fathma dans le sud du pays a été fait par Benguettaf qui a décidé de présenter la générale des quatre dernières production du TNA dans des wilaya du Sud.

La pièce de Benguettaf, écrite en français et traduite vers l'arabe par le dramaturge même, a déjà été traduite dans plusieurs langues. La mise en scène de la version kabyle, traduite par Mohand Nath Yeghil, a été confiée à Hamida Aït El-Hadj, a indiqué la même source.
Connue dans le milieu de la dramaturgie pour l'originalité de sa vision théâtrale et ses mises en scène, Hamida Aït El-Hadj a fait une tournée en Jordanie, en novembre dernier, pour la présentation de sa pièce Le fleuve détourné qui a remporté un franc succès.
Fathma sera forcément un peu différente de Fatma, mais le fond de la pièce restera le même», a souligné Benguettaf, ajoutant que «des changements seront introduits en fonction des spécificités de la langue tamazight et Aït El-Hadj apportera certainement sa propre touche en l'adaptant».

La jeune comédienne Razika Ferhane, connue par le public dans un petit rôle dans le feuilleton El-Bedhra (La semence) et dans le rôle principal, plus récemment, dans les sketchs Hal oua ahoual (présenté durant le mois de ramadan), est la nouvelle Fathma choisie par Benguettaf.
Comédienne depuis cinq ans, la charmante Razika, qui n'a jamais fait de théâtre, a confié avoir eu le trac au départ, mais par la suite, encouragée par Aït El-Hadj, elle a réussi à se mettre dans la peau du personnage sitôt le texte lu.
Elle a indiqué qu'elle participe actuellement, à la télévision, au doublage en tamazight du feuilleton El-Bedhra du réalisateur Ammar Tribèche, et de diverses productions télévisuelles.

Fatma est une algérienne qui exprime les tourments, préoccupations et sa mal vie du haut de la terrasse de l'immeuble où elle habite. La pièce a déjà été présentée au public dans sa version arabe par la comédienne Sonia dans une mise en scène de Ziani Chérif Ayad en 1990.  

par R.C/APS

Agenda

September 2022
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2