Il est l'un des précurseurs de la chanson kabyle moderne

Mennad, un artiste de génie !

Il est l'un des précurseurs de la chanson kabyle moderne
Mennad, un artiste de génie !Avec les chanteurs Idir, Imazighen Imula, Djamel Allam, Meksa, Brahim Izri, pour ne citer que ceux-la, le chanteur Mennad constitue l’un des précurseurs de la chanson Kabyle moderne.

Né le 11 novembre 1954, Mennad, de son vrai nom Mohamed Ould Slimane, effectua des études de droit à la faculté d’Alger, avant d’émigrer en France, où il poursuit des études à l’INALCO en décrochant une licence en langues et civilisations Berbères. Actuellement, il est toujours établi en France et travaille comme chercheur en linguistique à l’INALCO. Cet artiste a commencé sa carrière artistique dans les années 70, avec un groupe de jeunes qui s’appelait Imnayen (Les cavaliers) avec qui, il enregistre un 45 tours avec deux titres : «Imuca?» (Touaregs) et « Tizimert tagrurt» (l’agnelle). Après un certain temps, le groupe se disperse pour des raisons multiples, Mennad entreprend, alors, une carrière en solo, qui s’avérera concluante et surtout brillante.
En 1980, il sort son premier album de dix chansons, avec comme titre la chanson-phare « Amedyaz bumendayer», où l’artiste rend un vibrant hommage au poète Kabyle qui cisèle avec magnificence les vers et enchante les auditeurs. Dans cet album, aussi, il nous renvoi à quelques siècles en arrière avec cette histoire ou légende rocambolesque du forgeron d’El Kalous, ou «Aheddad el kalous», qui s’est vengé contre tout un village parce que l’un des habitants avait rusé contre lui en épousant sa femme, alors, pour laver le déshonneur il cadenassa toutes les portes des maisons, et les ennemis du village d’El Kalous accoururent pour y mettre le feu… Cette légende a été portée sur écran par l’écrivain et militant Amazigh, Abdennour Abdeslam.
En 1983, Mennad remet ça en sortant son deuxième et dernier album, intitulé « Cebhent tira» (Quelle sont belles les lettres !). L’opus est composé de 12 chansons. Là encore, notre artiste étale tout son génie musical et son talent hors pair, avec des chansons merveilleusement travaillées. Comme «Azetta» (Le métier à tisser), «Tizizwit» (L’abeille), «Issiyaden n Tenès» (Les pêcheurs de Tenès) et bien d’autres merveilles, dont on se lasse jamais. Avec un travail musical de haute facture et très recherché, amalgame entre la musique universelle et la chanson moderne kabyle, Mennad a pu se frayer un chemin parmi les grands noms de la chanson Kabyle. Les textes chantés sont de lui et de Amar Mezdad et Hadjira Oubachir, grands poètes Kabyles. Après ce court passage dans la chanson, (et quel passage !) Mennad, contre tout attente, arrête la production des albums pour se consacrer à ses études à l’INALCO, laissant, de ce fait, ses innombrables fans sur leur faim. Reviendra-t-il un jour à la chanson ? Ses fans l’espèrent encore…

La Dépêche de kabylie 


 

MENNAD: Hmed Umerri - Le bandit d'honneur (sous-titrage en français). 

{youtube}OVgoQrbXnyw|628|378|0{/youtube}

 

Akken kan ibda tikli
Aṭas itt iddan fell-as
Semman as medden imenfi
Netta tt-tirugza d ayla-s
Ma d win yellan d anaṣli
I ḥmed isbur talaba-s

Anda-t Hmed Umerri ?
Degw-mada& id-ettili

Isemmeḥ adriz messus
Inuda &ef tilelli
S anda inuda afus
Yufa tagmatt ur telli
Yeqwel wemdan d aṭaṛuṣ
Di yel ti&meṛt yegguni

Anwa-t Hmed Umerri ?
Mir ur as yezmir ubeṛṛani

Tef&-ed tejεalt tt-tameqwṛant
Win t-in&an ar d att yawi
Yiwen w ass atma-s sumrent
Is izemren d nutni
Abeckiḍ wis sebεa εelqent
I Hmed heggan-d imensi

Wi'n&an ḥmed Umerri ?
D wid-is ne& d abeṛṛani

Izem yemmut di laman
Din ig'&li &ef uḍebsi-s
Aεdaw iṭṭef wi t yen&an
Izwi yas tilkin-is
Hmed immut di laman
Am netta am yemrawen-is (1)

IMMUT HMED UMERRI
ILULE-ED HMED UMERRI.

Paroles : Amar MEZDAD.
Musique : MENNAD.

(1) Ascendant.




Hmed Umerri ou le bandit d'honneur


Des ses commencements
Beaucoup le décrièrent
On l'affubla du nom de hors-la-loi
Lui qui avaient pour vertu la bravoure
Quand à ceux qui le comprirent
Ils l'élevèrent au rand de Héros

Où est Ahmed Oumerri ?
Certainement au maquis

Il renonça aux biens charnels
Pour se mettre en quête de l'idéal
Partout où il fait appel à l'aide
Il ne s'ensuivit aucun écho
L'homme demeura désemparé
Pareil à une bête traquée

Qui est Ahmed Oumerri ?
Que l'ennemi (2) n'arrive pas à réduire.

Sa tête fut bientôt mise à prix
Qui le capterait aurait récompense
A cette fin ses frères le pourchassèrent
Eux seule pouvaient le faire
Invité à manger, ses hôtes
Lui servirent le bouillon d'onze heures.

Qui a tué Ahmed Oumerri ?
Les siens ou les étrangers

Ainsi le héros rendit l'esprit
S'affalant sur la funeste manne
Appréhendé par l'ennemi colonial
Le coupable fut châtié à coup d'encensoir
Ahmed est victime du coup de Jarnac
Comme tous ses congénères

Ahmed Oumerri est mort
Ahmed Oumerri est né !


(2) Ennemi : le pouvoir colonial.

Traduction : MENNAD.

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3