CLÔTURE DU FESTIVAL NATIONAL DU THEÂTRE AMAZIGH

Quatre prix pour le TR Batna

La sixième édition du Festival culturel national du théâtre amazigh, qui a pris fin jeudi soir au Théâtre régional de Batna avec l’annonce des noms des lauréats, ne ressemble en rien à ses précédentes. Elle est mieux ! Joie, émotion et retrouvailles étaient au rendez-vous.

Comme depuis le premier jour de l’inauguration de cette manifestation, le public était au rendez-vous. Les présents ont pu voir et écouter la diva chaouie Dihya invitée à cette cérémonie  après 35 ans d’absence. Les organisateurs, et à leur tête le commissaire du Festival, Mohamed Yahiaoui, ont eu une semaine pleine, où il fallait être présents, efficaces et surtout disponibles. Les invités au nombre de 250 (entre scènes, ateliers, colloque) ont présenté leurs œuvres au TR Batna mais ont également animé des spectacles de proximité, notamment à El Madher, N’Gaous, Ain Yagout, Tazoult et Seriana. M. Yahiaoui précise à ce sujet que “parmi les principaux objectifs de cette manifestation c’est de faire bénéficier les zones sevrées de l’acte culturel, qui est un droit, mais aussi encourager les jeunes créateurs et les former dans un cadre propice où tous les moyens leur seront fournis”. “Jeunesse créatrice” est le mot d’ordre de cette sixième édition  et ce sont les jeunes qui étaient le plus en vue, avec des présentations en dents de scie certes, mais ni le cœur au travail, ni l’innovation, encore moins le génie n’était absents des pièces présentées où dans certains spectacles dits pauvres en décors ou en moyens, les comédiennes et comédiens ont redoublé de talent et de savoir-faire.

Côté jury, une lecture des recommandations donne une priorité encore à la création et la production des jeunes dans le monde du théâtre, tout en gardant une place de choix aux spécialistes dans le domaine. Pour cette sixième édition, le Théâtre régional de Batna s’affirme et confirme son potentiel puisque le Grand Prix a été attribué à la pièce Ournid Akernigh mise en scène par le jeune et non moins talentueux Fouzi Benbrahim.

R. H.

PALMARÈS

- Grand Prix : Ournid Akernigh du TR Batna.
- Meilleur texte : Leïla Benaïcha pour Ournid Akernigh.
- Meilleure scénographie : Hamza Djaballah pour Ournid Akernigh.
- Meilleure musique : Hacène Lamamra pour Ournid Akernigh.
- Meilleure mise en scène : Djamel Abdelli pour Jelloul Lefhaïmi (TR Béjaïa).
- Meilleure interprétation masculine : Belkacem Kaouane dans Jelloul Lefhaïmi.
- Meilleure interprétation féminine : Leïla Bounab.
- Meilleur espoir masculin : Allal Lahcen.
- Meilleur espoir féminin : Haba Sabrina.


Liberté     

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3