Enrico Macias : « Je suis orphelin de l’Algérie »

A chacune de ses paroles souffle le vent du sud. Macias, le visage buriné par les années, se sent « orphelin » du pays où il est né mais où il n’est jamais retourné depuis son départ en juillet 1961. En Algérie, Macias retourne par la mémoire. Il n’a pas le choix. De l’Algérie il ne lui reste que des souvenirs. Ceux qui imprègnent ses chansons, depuis son célébrissime tube « J’ai quitté mon pays, j’ai quitté ma maison », sorti en 1963 et que des millions d’Algériens fredonnent encore.

Oui, ses chansons sont empreintes de nostalgie, explique-t-il, mais elles n’ont rien de politique. « Je n’ai jamais fait de politique dans mes chansons », dit-il. Après toutes ces décennies sans voir sa terre natale, se sent-il Algérien  alors ? « Bien sûr », répond-il sans hésiter, car c’est là-bas que sont ses « vraies » racines, « les premières ».

Invité à deux reprises en Algérie, en 2000 et 2007, il a à chaque fois du annuler son séjour. Pour quelles raisons ? Il ne sait pas mais se dit que c’est peut-être pour des problèmes de sécurité, ou encore en raison de son attachement et son soutien indéfectibles à Israël. On se souvient d’ailleurs, en Algérie, des polémiques suscitées en 2007 au sein des milieux conservateurs par la perspective de son retour. Là-dessus, il s’explique sans se renier et tient à rassurer tous les Algériens. « Etre juif et attaché à Israël ne veut pas dire que je suis contre les Palestiniens », explique-t-il en substance avant de rappeler qu’il a toujours soutenu les Palestiniens, milité pour la paix ou encore chanté en Egypte au temps de Sadate. Incorrigible optimiste, Macias rêve d’une harmonie entre les deux peuples, refuse la violence, toutes les violences, et son souhait qu’un jour Palestiniens et Israéliens coexistent dans deux Etats distincts.

Macias brûle de revenir en Algérie et se dit que, peut-être, l’enterrement de Roger Hanin sur sa terre natale est peut-être un signe que les choses changent, et qu’il pourra un jour y retourner lui aussi. « Beaucoup de juifs sont repartis, pourquoi pas moi ? » regrette-t-il. Pourquoi pas lui en effet ? On sait que Macias compte sur un public très large en Algérie qui souhaite son retour, par-delà les polémiques. Mais le temps est-il venu pour qu’Enrico retrouve la terre qui l’a vu naître ?

Cette vidéo que nous diffusons également sur le site du Monde Afrique est composée d’extraits d’un long entretien que nous a accordé Enrico Macias à Paris, dans le studio où il enregistre actuellement son prochain album, qui sortira en octobre prochain. Au cours de cet entretien dont nous diffuserons plus tard une version longue, Macias nous a parlé en toute sincérité, et à coeur ouvert, de ses origines, de son enfance en Algérie, de sa tendresse pour « tonton Raymond » qui fut son mentor musical.

 

Chouf-chouf.com    

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3