L'AUTEUR LA CHANSON SUR LA FEMME REBELLE FADMA N SUMER, VIENT DE NOUS QUITTER

L'AUTEUR LA CHANSON SUR LA FEMME REBELLE FADMA N SUMER, VIENT DE NOUS QUITTERLe journaliste et chanteur Meziane Rachid de son vrai nom Yala M'hamed, auteur de la fameuse chanson sur la femme rebelle Fadma n Sumer, vient de nous quitter.

Meziane Rachid, né le 27 février 1944 à la Casbah, a bercé notre enfance au même titre que les autres chanteurs de sa génération tels que Mdjahed Hamid, Meksa Abdelkader, Chenoud Noureddine, Nouara, Mennad,  Brahim Izri, Idir, Assam Mouloud, ... pour ne citer que quelques uns nombreux parmi ceux et celles qui ont donné à la chanson Kabyle ses lettres de noblesse, et qui ont su marier la belle musique moderne avec une poésie de haute facture.

Ce matin avec Assam Mouloud qui l'a connu, nous avons longuement parlé de Meziane Rachid, et il m'a prié de faire passer ses sincères condoléances à sa femme Rachida, toute sa famille, ses amis et ses proches.

Il m'a particulièrement avoué que Meziane Rachid l'a profondément marqué de par son AMOUR et acharnement pour la langue kabyle à travers la chanson et la poésie.

Il a dit entre autres que c'est Meziane Rachid qui l'a invité pour un clip qui est passé à la TV en février 1982 dans l'émission la ballade ou Errihla de Bachir Bellaroussi.

Meziane Rachid, d’après Assam Mouloud, a été toujours un promoteur dévoué pour la chanson Kabyle de par ses poèmes et les chansons qu'il a composé aussi bien pour lui que pour d'autres chanteurs et chanteuses tels que Karima, Djamel Chir, Boualem Chaker, Samy el djazairi, Idir (Sendu), ...

Que les saints et les protecteurs de la Kabylité et l'amazighité l’accueilleront dans l'au delà à coté des siens qui ont donnés et/ou consacré leurs vies pour la survie de notre langue, culture et identité.

Racid At Ali uQasi

NOTE:

Pour connaitre mieux Meziane Rachid voici un bel article de Samira Sidhoum du journal Horizons écrit le 05 - 03 - 2010 en hommage au regretté chanteur:

HOMMAGE A L'HOMME DE RADIO: MEZIANE RACHID, L'ART DANS L’ÂME.

C'est dans une ambiance bon enfant qu'un public peu nombreux mais de qualité a assisté, jeudi dernier au soir, au centre culturel de la Radio Nationale Aïssa Messaoudi, à une soirée hommage à l'auteur, compositeur et homme de théâtre radiophonique, Yala M'hamed connu sous le nom d'artiste « Meziane Rachid ». Ce dernier âgé de soixante six ans est l'auteur, entre autre, de la magnifique chanson «Fadhma N'ssoumer». Un programme riche et varié est tracé au cours de cette soirée lors d'une émission radiophonique « Ighzif Ayidh » transmise en direct de la chaîne 2.

Une série de témoignage s'est plaisamment greffée à la note musicale. La musique tout en rythme et ses textes pleins de métaphores n'ont rien perdu de leur effet sur le public. Des figures « incontournable » de la chanson amazighe, qui, avec une musique entrainante et fluide, ont réussi à captiver de plus en plus l'assistance. Il s'agit de Chavha, Djida Tamachtouht, Akli Yahiatene, Brahim Tayeb, Chérifa, en duo avec Chérif, Boualem Chaker ainsi que d'autres illustres noms de la scène artistique. Attraction de la soirée, le passage de Brahim Tayeb. Il chante la femme, l'amour, la liberté, avec un discours poignant parfois, mais des musiques souvent très enjouées. Mais sa chanson demeure avant tout « kabyle », habillée de son mandole qu'il maitrise parfaitement. Le public n'a pas été déçu.
 Il a été charmé par la poésie de Brahim Tayeb. Inspiré du folklore local de Kabylie, les chansons de Brahim Tayeb restent néanmoins modernes.

Témoignages :

Saïd Zanoun, dramaturge et meilleur ami de Meziane Rachid :
« Cet hommage vient à point nommé. C'est un artiste qui a beaucoup donné de lui même. On s'est connu dans le milieu artistique. Nous avons beaucoup travaillé ensemble. Nous avons réalisé d'excellentes œuvres. Je tiens à souligner qu'il est important de reconnaitre ces artistes qui ont énormément œuvré pour la promotion du talent, de la création et de la culture ».

Yazid Smaïl, journaliste, animateur, producteur et réalisateur à la Radio Nationale :
« Meziane Rachid est mon père spirituel. Je lui dois toute ma réussite. Je l'ai connu en 1991. J'étais étudiant à cette époque là. Je garde de lui ce souvenir d'un responsable qui m'a facilement adopté. Il a cru en mes capacités. Il avait lancé une émission intitulée «Agharval », signifiant le tamis. Dans cet espace consacré à l'expression libre des jeunes, ces derniers réussissaient à développer leur talents ».

Cherifa, chanteuse
«C'est un grand monsieur, un précurseur, un repère pour nous. Il est vrai que je ne l'ai pas connu en personne, ceci dit, je connais ses textes par cœur à travers ses chansons. C'est un personnage timide doté d'une sensibilité aiguisée. C'est avec une immense joie et fierté que j'assiste à cet hommage ».

Djamila Bouguermouh, ancienne animatrice à la chaine 2 (émission enfantine et théâtre radiophonique)
«Je suis très contente de cette initiative, surtout que c'est un hommage organisé de son vivant. Une occasion pour lui de retrouver ses anciens amis et connaissances, particulièrement dans son état de santé. Meziane Rachid est un artiste».

Akli Yahiatene, interprète de la chanson kabyle :
« Avant tout je me recueille sur sa mémoire artistique. Le temps passe vite, Il est vrai que nous avons collaboré ensemble mais il demeure une figure emblématique et incontournable de la culture amazighe. Nous nous sommes liés d'une forte amitié. Meziane Rachid n'est pas seulement un artiste, pour moi c'est un missionnaire ».

Rachida, épouse de Meziane Rachid :

« C'est quelqu'un qui m'a beaucoup appris. C'est un époux exemplaire. Ses meilleures œuvres, nos enfants. C'est quelqu'un qui donne sans rien attendre de retour. Il ne lésine pas sur son savoir pour faire profiter ses connaissances. Il adore faire partager son expérience professionnelle avec les autres. En somme, je suis très fière d'être l'épouse d'un grand monsieur ».

Mohamed Bedreddine, directeur de la chaîne 2 :
« Je suis heureux d'avoir organisé cet hommage vu l'importance du brillant parcours de Meziane Rachid.
Ce formateur appartient à cette génération d'intellectuels algeriens qui a façonné la culture algérienne. J'ai eu la chance de travailler à ses côtés en 1989. Il avait cette qualité de vouloir parfaire son travail, car il effectuait constamment des recherches pour enrichir ses œuvres.
En tant que directeur responsable de cette chaîne, il est de mon devoir de penser à des gens comme Meziane Rachid et d'autres aussi qui ont servi la culture algérienne en général, et la chaîne 2 en particulier ».

Medjahed Hamid, auteur compositeur et interprète :
« C'est au café Tantonville, (Square port Saïd, Alger) que j'ai connu Meziane Rachid, le lieu de regroupement de l'ensemble des artistes dans le passé. Meziane Rachid a une vision noble de la notion artistique, que j'admire». Ce grand poète et homme de culture, Meziane Rachid a tenu a exprimer sa joie, son bonheur de se retrouver parmi sa famille, ses amis et ses collègues. Il nous confie qu'il écrira, prochainement une pièce de théâtre en collaboration avec son meilleur ami, le dramaturge, Saïd Zanoun.

Source: Journal Horizons.

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3