Festivités du 60e anniversaire du 1er Novembre en Kabylie

Visite au village historique d’Ighil-Imoula


La commémoration du 60e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale a été marquée par de nombreuses festivités dans la wilaya de Tizi Ouzou. À tout seigneur tout honneur, le clou de ces festivités a consisté en un véritable pèlerinage organisé au village Ighil-Imoula où le musée du 1er-Novembre a été visité par une foule des grands jours ainsi que les autorités officielles de la wilaya. C’est sous les applaudissements nourris des villageois et les youyous répétés des villageoises que le soixantenaire du 1er Novembre a été fêté dans ce village martyr qui a eu l’insigne honneur d’abriter clandestinement les travaux d’impression de la proclamation du 1er Novembre 1954. Après avoir visité la demeure des Benramdane où a été dactylographié le document historique puis celle de la famille Idir où il a été tirée à la ronéo à des milliers d’exemplaire, le wali de Tizi Ouzou, Abdelkader Bouazghi, a été invité à prendre la parole pour rappeler la portée historique de cet événement à rendre un vibrant hommage aux martyrs de la Révolution, aux moudjahidine et à la population du village d’Ighil-Imoula pour leur sacrifice. Par ailleurs, des citoyens de la région des Ouadhias ont fêté, hier, tel qu’il se doit, la pose de la première pierre d’un nouvel hôpital de 60 lits, un projet attendu depuis des décennies par les milliers de villageois de cette daïra à forte densité.

Par ailleurs, l’inauguration d’une stèle réalisée par l’APC de Tizi Ouzou à la demande de l’association des journalistes de Tizi Ouzou, et ce, à la mémoire des journalistes qui ont sacrifié leur vie pour la liberté et la démocratie en Algérie a eu lieu en présence d’une foule nombreuse, de plusieurs journalistes et des autorités locales, à leur tête le wali de Tizi Ouzou, le chef de daïra et le président d’APC de Tizi Ouzou, Ouahab Aït Menguelet, qui a tenu une sacrée promesse faite à l’occasion de la fête de la presse. Réalisée sous forme d’une main enchaînée tenant fermement une plume et résistant à un poids, synonyme de pression, et le tout enrobé dans une esthétique traditionnelle, la stèle érigée sur l’emplacement de l’ancien mémorial à la cité Cnep est dédiée à tous les martyrs de la presse. “Votre sang a scellé notre combat pour la liberté. Notre serment est d’honorer humblement vos mémoires”, lit-on sur la plaque commémorative de cette stèle. Un message intemporel choisi par l’Association des journalistes qui tenait à faire de cette stèle un lieu de mémoire dédié à tous ceux qui ont payé de leur sang et de leur plume et un lieu de serment pour une génération qui a encore un long combat à mener pour la liberté d’expression.

Auparavant, les autorités ont procédé à l’inauguration du nouveau service d’état civil complètement rénové de la mairie de Tizi Ouzou puis à la baptisation de la nouvelle esplanade de l’ex-gare routière au nom du chahid Mbarek-Aït Menguelet, un des plus vieux militants du combat pour l’identité amazighe. Une grandiose cérémonie a été également organisée au théâtre Kateb-Yacine en l’honneur de nombreux maquisards de la première heure.

Enfin, à Draâ-Ben-Khedda, l’hôpital cardio-pédiatrique a organisé, en partenariat avec l’APC locale, une grande cérémonie en hommage au chahid Yacef Omar, dit “P’tit Omar”, dont l’hôpital porte fièrement le nom. La cérémonie a eu lieu en présence de plusieurs membres de la famille Yacef et des écoliers de la ville.

S L

Liberté 

Agenda

December 2022
M T W T F S S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1