Essais nucléaires dans le Sahara de 1960 à 1966 : La France a commis des crimes contre l’humanité

La France a commis des crimes contre l’humanité
L’association nationale dénommée «13 Février 1960» de Reggane a organisé, durant cette semaine, une importante manifestation visant à commémorer la date des tragiques essais nucléaires français sur le sol algérien un 13 février 1960.

Dans ce contexte un riche programme, basé essentiellement sur des activités intellectuelles, culturelles et même sportives, a été mis en œuvre en collaboration avec les autorités locales, l’APC et les membres de la société civile de Reggane. «Nous commémorons chaque année cet évènement afin que personne n’oublie les atrocités et le crime contre l’humanité commis par la puissance coloniale sur la population de la région», dira un membre de cette association. «Nous ne cesserons jamais de demander réparation à la France, notamment par une action de désinfection du site et des zones irradiées ainsi que le prélèvement des déchets résiduels qui sont enterrés au point Zéro de Hamoudia», lancera un autre membre de l’organisation.

En effet, depuis cette date fatidique, la région du Tidikelt, Touat et Tanezrouft a subi une importante dégradation de l’environnement caractérisée par la destruction de la faune et de la flore avec l’apparition de tares et de malformations, notamment congénitales chez les nouveaux nés.

Le responsable de la prévention au niveau de la DSP d’Adrar affirme que, depuis cette date, celle des essais nucléaires, le nombre de cas de cancer n’a cessé d’augmenter dans ces zones continuellement irradiées. Selon lui, chaque année pas moins de 250 nouveaux cas de cancer, notamment celui du sein et du col de l’utérus chez la femme ainsi que près de 800 cas d’avortements et d’accouchements prématurés sont déclarés dans ces régions.

Si certains citoyens contaminés, principalement ceux de la couche des démunis, exigent une réparation financière de la part de la France, d’autres voix suggèrent une implication de celle-ci dans les programmes sanitaires déjà initiés, dans ce sens, par l’Etat algérien. En effet, celles-ci formulent le vœu de l’intervention d’une mission médicale française dotée de moyens matériels adéquats et nécessaires comme la radiothérapie, chimiothérapie, etc. pour une meilleure prise en charge des sujets contaminés.
 
A.A.

El Watan  

Agenda

August 2022
M T W T F S S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4