Une rentrée pas comme les autres C’est la rentrée !

Plus de 7 millions d’élèves prennent ce matin le chemin de l’école

El Watan 15/09/2007 Une rentrée pas comme les autres  C’est la rentrée !

L’école algérienne accueillera, dès aujourd’hui, plus de 7 600 000 potaches, tous paliers confondus. Les effectifs globaux des élèves ont évolué de 1,4% par rapport à l’année précédente où il y avait 7 593 000 inscrits. Ainsi, presque un quart de la population (estimée à 32 millions en 2005) est à l’école.

Le taux d’occupation est cette année de 31 élèves par classe contre 32 l’an dernier. Le nombre d’élèves inscrits dans le premier et le deuxième paliers, soit de la première à la sixième année, connaît une légère baisse, passant ainsi de 4 079 000 en 2006 à 3 950 000 en 2007. Cela représente une diminution de 129 000 élèves, soit 3,16%. Les raisons de cette diminution sont la baisse du taux de natalité depuis 1990 et du taux de passage au cycle moyen (93,24%). Cela dit, la courbe va bientôt remonter en raison d’une augmentation constante du taux de natalité enregistrée depuis 2001. Le ministère de l’Education prévoit ainsi une reprise de l’accroissement des effectifs de la première année primaire dans les années à venir. Les effectifs de l’enseignement secondaire sont passés de 1 035 000 à 1 020 000 élèves, soit 15 000 élèves en moins. Cette baisse s’explique par le fort taux de réussite au baccalauréat. Une diminution qui sera cependant compensée par l’augmentation des effectifs de l’enseignement moyen qui passeront à 2 700 000, soit 257 000 élèves de plus par rapport à 2006. Pour assurer de bonnes conditions de scolarisation, le ministère de l’Education prévoit de réceptionner quelque 2811 salles de classe pour l’enseignement primaire — dont 1644 réparties sur 287 écoles primaires nouvelles —, 193 collèges et 67 lycées. Aussi, le secteur a bénéficié, à la faveur de cette rentrée, de 10 961 postes budgétaires dont 1300 postes pédagogiques pour l’enseignement moyen. Cela en vue d’améliorer la prise en charge de l’enseignement de la langue française dans certaines wilayas des Hauts Plateaux et du Sud et d’assurer l’encadrement de l’éducation physique et sportive.

120 000 enfants en préscolaire

Quelque 112 000 enfants sont inscrits cette année en classes préparatoires, ce qui représente près de 17% des enfants âgés de cinq ans. Un nombre qui augmentera d’année en année, comme l’a affirmé le ministre de l’Education dans une conférence de presse tenue dimanche 9 septembre à Alger. Le ministère s’engage ainsi à vulgariser l’enseignement préscolaire dans un avenir proche en mettant les moyens matériels nécessaires dont les salles de travail. Face au pouvoir d’achat de la majorité des Algériens en dégringolade continue, le ministère a décidé de maintenir la prime de scolarité à 2000 DA. Trois millions d’élèves — issus de familles démunies — vont bénéficier de cette prime. Mais il n’y pas que cela. Le ministère a également décidé de leur offrir gratuitement les livres et toutes les affaires scolaires. Pour ce faire, l’Etat a débloqué plus de 6 milliards de dinars. Outre cela, le réseau des cantines scolaires a été renforcé cette année ainsi que la couverture sanitaire. Près de 2,5 millions d’élèves, soit 40% de ceux qui sont inscrits au primaire, bénéficieront des cantines. Cela représente une enveloppe de 7,35 milliards de dinars contre 6,5 milliards l’année dernière. La couverture médicale sera assurée par 1194 médecins, 850 dentistes, 404 psychologues, 1460 agents paramédicaux et 1187 unités de dépistage et de suivi au niveau national.

39 nouveaux programmes

L’année scolaire 2007-2008 connaîtra de nouvelles réformes. Celles-ci consistent en la mise en application de nouveaux programmes pour la cinquième année primaire et la troisième année secondaire. Inscrits dans la réforme globale du système éducatif entamée en 2003, 39 nouveaux programmes d’enseignement seront introduits rien que pour ces deux années. 9 pour la 5e année primaire et 26 pour la 3e année secondaire. Il s’agit-là de la mise en œuvre de la dernière étape du programme des réformes qui risquent de connaître de nouvelles modifications dans les années prochaines, comme l’a si bien souligné récemment le ministre Benbouzid. Selon lui, cette réforme n’est pas « le Coran » et pourrait être modifiée à l’avenir en fonction des « intérêts du pays ». Dans le cadre de la poursuite de cette réforme, le ministère a confectionné 35 nouveaux manuels scolaires. En tout, 58 millions d’exemplaires de manuels seront mis à la disposition des élèves dont 24 millions seront cédés gratuitement.

Un nouveau bac !

L’achèvement de la restructuration de l’école algérienne sera ponctué par l’instauration d’un nouveau baccalauréat, lequel sera mis en place pour la session 2008. Ce nouveau bac comporte seulement six séries qui remplacent les 15 séries existantes. Cela dit, le ministère a opté pour le maintien, parallèlement au nouveau bac, de l’ancien système. Poursuivant le programme décennal, entamé en 2005, le ministère de l’Education compte former cette année plus de 25 000 enseignants du primaire et 12 000 du moyen. Le programme décennal ambitionne de former 240 000 enseignants d’ici à 2015. Un pari qui s’annonce difficile. Mais au-delà de ces ambitieux programmes et des moyens colossaux mis en place, l’école algérienne reste la dernière de la classe mondiale. La réforme de 2003, qui a connu des modifications au cours de sa mise en application, semble déjà échouer avant terme.
 

par M. A. O.

Agenda

August 2022
M T W T F S S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4