Un membre de la garde rapprochée du wali arrêté

Tizi-Ouzou

La Dépêche de Kabylie 15/09/2007
C’est une affaire qui a défrayé la chronique à Tizi-Ouzou et est allée à contre sens de la politique mise en branle depuis une année par les pouvoirs publics et la large caution des populations locales.

 

En effet, durant la journée du mardi, les services de police ont procédé à l’arrestation d’un membre de la garde rapprochée du wali de Tizi-Ouzou, Hocine Mazouz.
L’infortuné répondant aux initiales T. K, âgé de 35 ans et père de famille jouissant d’une bonne réputation dans son milieu professionnel et respecté à Tizi-Ouzou, est accusé de l’usurpation de signature du premier magistrat de la wilaya, en utilisant frauduleusement le cachet de l’institution, pour délivrer, en falsifiant, des autorisatiions d’exploitation de débit de boissons alcoolisées et empocher en contre partie de l’argent. La génèse de l’affaire remonte à un peu plus d’une semaine, deux gérants de bars et débits de boissons, travaillant depuis des années an noir et à portes fermées, vivent un litige.

 

Cela s’est passé à Tizi-Rached, lorsque l’un des deux gérants déborde dans son activité de vente de boissons alcoolisées, pour faire travailler des femmes que l’on dit de mœurs légères. Toutes les démarches effectuées par le passé par les deux gérants pour la régularisation de leurs activités se sont avérées infructueuses.
L’un des deux gérants, ne disposant pas de papiers, s’adresse à son concurrent, lui reprochant de faire travailler des femmes lui conseillant d’ arrêter, sinon cette situation finira par attirer les regards des services de sécurité, croyant toujours que tous deux mènent une activité illicite. Sans tarder, l’autorisation d’exploitation est exhibée, c’est là que la décision de prendre attache avec les services concernés au niveau de la wilaya fut prise, pour dénoncer le fait de deux poids, deux mesures.

 

Sitôt la plainte déposée, la wilaya convoque le détenteur de l’autorisation et découvre qu’il s’agit d’un faux en signature, faux et usage de faux sur documents officiels.
Lâchant le morceau, le garde rapprochée du wali T.K., est citée comme l’artisan présumé de cette machination. Les services de sécurité saisis, procèderont à l’arrestation de T.K., mis sous mandat de dépôt, hier, il a été entendu par le juge d’instruction.
Une enquête est ouverte pour faire la lumière sur cette affaire où d’autres complicités seront peut-être mises au jour.
 

par B. T.

Agenda

October 2021
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31