CNAPEST Un nouvel appel à la grève dans les lycées

 Le Qotidien d'Oran 31/12/2007

Après l'annonce du CLA et de la Coordination nationale des syndicats autonomes de la fonction publique, d'une grève nationale, le 15 janvier prochain, suivie par le Snapsy (syndicat des psychologues de la santé publique), c'était le tour, hier, du Cnapest qui a décidé une grève nationale de 2 jours, pour les 12 et 13 janvier prochains.

Le Conseil national du syndicat autonome a annoncé, en effet, hier à Alger, une grève nationale de 2 jours pour dénoncer «la marginalisation des syndicats autonomes par la tutelle et le laminage du pouvoir d'achat des enseignants».

Selon M. Lamdani, porte-parole du Cnapest, le recours à cette action de contestation est devenu inévitable surtout après la consultation de son syndicat, du nouveau projet du statut particulier. «Nous avons été déçus par ce nouveau projet de statut particulier», lance le syndicaliste tout en dénonçant l'«opacité» qui entoure ce projet, notamment, en ce qui concerne le régime indemnitaire et le calcul des primes de rendement et de qualification. Et d'ajouter: «nous craignons déjà que le régime indemnitaire va subir le même sort que le statut particulier et la grille des salaires. Nous craignons sérieusement que certains acquis seront remis en question par les pouvoirs publics et particulièrement la prime de qualification».

Le syndicat autonome regrette, en fait, que le projet du statut particulier ne précise pas certains points qui constituent des revendications défendues par les enseignants comme la classification et les critères de calculs des primes de qualification et de rendement.

Abordant la question des augmentations de salaires annoncées par le gouvernement, le syndicat souligne que celles-ci sont «caduques» et qu'elles ont, déjà, été absorbées par les dernières hausses des produits de large consommation.

«Le pouvoir d'achat des enseignants est en chute libre. Nous demandons une nouvelle révision des salaires pour répondre à cette inflation», insistent les syndicalistes qui exigent également que leur organisation syndicale soit reconnue comme partenaire social à part entière par le ministère de l'Education nationale. Interrogé sur les possibilités que le Cnapest rejoigne la coordination nationale de la fonction publique, M. Lamdani précise: «on est conscient qu'il faut aller en rangs unis pour appuyer les revendications de tous les fonctionnaires et c'est pourquoi nous allons rencontrer, ce 3 janvier, la coordination nationale dans l'espoir de trouver un moyen de converger nos actions».

 

par Sofiane M.

Agenda

May 2022
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5