Métiers ouverts à l’immigration en France :

Les Algériens exclus

Le Jeune Indépendant 29/12/2007

TOUTES les préfectures peuvent désormais délivrer des autorisations de travail aux étrangers pour une liste restreinte d’emplois à l’exception des Algériens et des Tunisiens «qui n’ont droit à aucune de ces dispositions», a rapporté hier le quotidien français les Echos.

 

Le journal cite une circulaire de 33 pages adressée le 20 décembre aux préfets et paraphée par le ministre de l’Immigration, M. Brice Hortefeux, et celle de l’Economie et de l’Emploi, Mme Christine Lagarde. Interrogé par l’AFP, le ministère de l’Immigration n’avait pas encore confirmé ou infirmé cette information hier en fin de matinée.

Cette circulaire autorise les préfets à délivrer des autorisations de travail aux étrangers occupant des emplois dans des secteurs rencontrant des difficultés de recrutement. La liste de ces emplois a été élaborée en concertation, notamment, avec les organisations patronales et avait été rendue publique au début de novembre.

Elle s’étend à 150 métiers pour les Européens de l’Est, le plus souvent peu qualifiés. Selon les Echos, les Algériens et les Tunisiens n’ont droit à aucune de ces dispositions, alors qu’ils représentent près de 30 % des entrées permanentes en France, en raison des dérogations prévues au titre du regroupement familial.

D’après le journal économique, le gouvernement se réserve la possibilité de mettre cela dans la balance lors d’une éventuelle renégociation des accords franco-algérien de 1968 et franco-tunisien de 1988. AFP.  

par AFP

Agenda

September 2022
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2