Fête de fin d’année : Le dilemme du chocolat noir

El Watan 24/12/2007

Dans un éditorial intitulé « Le diable dans le chocolat noir », une revue britannique rappelle que plusieurs études ont suggéré que le chocolat noir, riche en flavonoïdes (substances anti-oxydantes contenues dans les fèves de cacao), pouvait avoir des effets cardiovasculaires bénéfiques, « une grande nouvelle pour les amateurs de chocolat noir ».

 

En revanche, les chocolats au lait ou blanc, souvent dépourvus de flavonoïdes, « n’offrent aucun bénéfice pour la santé ». « Pas de chance » pour les amateurs de ces types de chocolat, commente la revue. Mais attention, le chocolat noir peut aussi se révéler « trompeur » : lors de la fabrication, les flavonoïdes, amères, peuvent être enlevées. Et même si les flavonoïdes semblent offrir un certain bénéfice pour la santé, poursuit The Lancet, « le diable dans le chocolat noir, c’est la graisse, le sucre et les calories qu’il contient aussi ». « Bien sûr, certains pourraient dire que le meilleur et le plus simple message de santé serait de garder ses distances avec le chocolat et d’avoir un régime équilibré et sain, pauvre en sucre, sel et graisse et riche en fruits et légumes », suggère la revue. « Nous disons Bah, foutaises que cela. Faites passer les chocolats », conclut-elle. Longtemps été mis au banc des accusés par les nutritionnistes, le chocolat noir retrouve ses lettres de noblesse grâce à de récentes études qui en vantent les vertus. Le chocolat est un aliment particulièrement énergétique qui contient beaucoup de glucides et de lipides. Idéal pour pallier un petit coup de pompe, il présente néanmoins l’inconvénient d’être riche en calories. La fève de cacao est une mine de nutriments essentiels : potassium, magnésium (à l’action anxiolytique), calcium, phosphore. Anti-fatigue et dynamisant, le chocolat noir apporte aussi du fer, indispensable aux femmes. Il contient, en outre, des vitamines A, B, B2, PP et E, qui agit contre le vieillissement. Seul problème : il faut en manger une plaquette entière pour couvrir un tiers des besoins quotidiens recommandés en vitamine E. Si la vitamine E contenue dans le chocolat noir est bénéfique sur le vieillissement, c’est surtout la centaine de substances chimiques anti-oxydantes (polyphénols, tanins, flavonoïdes...) découvertes dans les fèves de cacao qui sont à l’origine de ses qualités. Ces substances posséderaient de multiples vertus : stimulant cardiaque, décontractant musculaire, lutte contre les dépôts de mauvais cholestérol sur les parois des artères, etc. Une récente étude parue dans la revue américaine US Pharmacist concluait que le chocolat peut se montrer aussi efficace que le thé vert pour la prévention des maladies cardiovasculaires.  

par R.Ep

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3