Avec les projets de Sidi Abdellah, la plage colonel Abbes, Le groupe émirati Emaar investira 20 milliards de dollars en Algérie

La Tribune 02/10/2007

Présent sur tous les fronts, le groupe émirati Emaar s’intéresse de plus en plus à l’Algérie. Après avoir investi dans les pays voisins, Emaar prévoit le lancement de quatre projets immobiliers à multiples usages évalués à 20 milliards de dollars. Spécialiste dans le développement du secteur du tourisme à travers la construction de villes luxueuses, Emaar a choisi le développement de plusieurs secteurs en Algérie. Ainsi, il est prévu le développement de la ville de Sidi Abdellah, une station touristique sur la plage colonel Abbès, le projet de la baie d’Alger et la ville de santé de Staouéli.

Pour un premier pas, la société Emaar Proprerties (PJSC) a lancé le 15 septembre dernier, «les travaux de réalisation d’un bureau de vente du projet de la nouvelle ville de Sidi Abdellah, qui s’étendra sur une superficie de plus de 400 hectares», lit-on dans un communiqué de ladite société. Les appels lancés ces dernières années par l’Algérie aux investisseurs nationaux et étrangers et les facilitations introduites dans le code de l’investissement commencent à donner des fruits. S’ajoute à cela la bonne santé financière de l’Algérie qui intéresse plus d’un. En effet, d’après la même source, le choix de la société émiratie n’est pas fortuit, puisque le président d’Emaar Properties, Mohamed Ali Alabbar, estime qu’«aujourd’hui l’Algérie affiche un taux moyen annuel de croissance économique de 6,1% et vit une nouvelle ère de réformes économiques». Il ajoute que l’importance des projets lancés par le président de la République et la création d’un «climat d’investissement favorable complémentaire au programme d’expansion international tracé par Emaar pour l’Algérie sont conformes à notre vision 2010 de devenir “la meilleure société au monde” ».

Les quatre nouveaux projets de Emaar semblent très ambitieux, et à travers eux l’Algérie pourrait enregistrer la création de plusieurs milliers, voire des millions de nouveaux postes d’emploi pour la réalisation de ces méga-projets. Pour ce qui est du projet de Sidi Abdellah, et afin de construire une nouvelle destination touristique pour l’Algérie, Emaar prévoit la réalisation dans cette ville, d’un court de golf, de villas de luxe, d'hôtels, un campus universitaire, d'un hôpital, d'appartements hôteliers, de résidences et de centres de sports. Sur ce projet, le directeur général d’Emaar Algérie, M. Abdelouhab Soufane, a annoncé : «Nos projets à usage multiple ont, par ailleurs, un rôle socio-économique important pour l’Algérie. Nous projetons donc d’étendre graduellement notre développement dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah jusqu’à 1 500 hectares en temps opportun ».

Pour le second projet, il est prévu la réalisation à l’ouest d’Alger, précisément au niveau de la plage colonel Abbès, située à environ 25 kilomètres du centre-ville, d’un important projet touristique qui comprendra une marina, des appartements hôteliers, des villas de luxe et un centre commercial sur une surface de 109 hectares. La baie d’Alger connaîtra, pour sa part, la construction sur pas moins de 260 hectares, de villas de luxe, d’appartements, de bureaux, d'un centre de conférences, d'une marina, un hôtel et de deux grands centres commerciaux. Le quatrième projet sera consacré à la ville de Staouéli, qui aura une vocation médicale, puisque ce projet est intitulé «La ville de santé de Staouéli». Située à environ 20 kilomètres d’Alger-centre, celle-ci sera dotée d’un hôpital privé, d’une école paramédicale, d’une école de médecine, d’un centre de recherche, d’appartements meublés, d’un hôtel thalasso, de villas, d’appartements, d’un campus pour étudiants, d’un centre commercial et enfin de centres de sports. Il est utile de rappeler que le groupe Emaar est en pleine expansion sur les marchés internationaux, notamment en Arabie saoudite, en Jordanie, au Maroc, au Pakistan, en Turquie et en Inde. Son fer de lance est le concept de communauté architecturale, achat et vente de propriétés, mais aussi le financement de projets immobiliers.

En huit ans, Emaar Properties s’est imposé dans le marché financier émirati, il représente actuellement 5,7% de cet index qui comprend 50 sociétés de premier ordre placées partout dans la région.
 

par Radia Djouzi

Agenda

May 2022
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5