L’insoutenable situation des jeunes

Sidi Aïch 

La Dépêche de Kabylie 09/10/2007

L’insoutenable situation des jeunesPoint d’emploi stable même pour ceux qui ont eu à suivre des formations professionnelles dans différents domaines et les diplômés de l’enseignement supérieur lesquels se rabattent sur l’enseignement dans les différents établissements scolaires de la région ou le CPE pour certains en attendant des lendemains meilleurs.

Classé comme étant la plus grande et la plus riche commune de la daïra du même nom, Sidi Aïch, compte aussi une grande communauté de chômeurs. Malgré les multiples opportunités d’emploi qu’offre cette cité, une large partie de sa jeunesse vit dans le dénuement total. A peine sortis d’école, parfois à un âge très avancé, ils font face tout de suite à l’amère et dure réalité de la vie à laquelle il sont échappé pendant les années de leur scolarité, à savoir un petit boulot au marché de la ville une “table”, comme ils l’appellent, (étal) de fruits et légumes ou de vêtements pour ceux qui ont un peu plus de chance.

Tout est le bienvenu pour meubler leur temps et gagner un peu d’argent. Point d’emploi stable même pour ceux qui ont eu à suivre des formations professionnelles dans différents domaines et les diplômés de l’enseignement supérieur qui se rabattent sur l’enseignement dans les différents établissements scolaire de la région et le CPE pour certains en attendant des lendemains meilleurs. Cette frange de chômeurs reste la plus vulnérable et la plus exposée à tous les vices notamment la drogue, ça commence toujours par un petit joint entre amis, jusqu’à devenir accro et dépendant totalement de cette substance. Mais comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, c’est aussi un commerce lucratif pour les rapaces de tous bords, des investisseurs d’un genre particulier avec leurs cabarets qui poussent comme des champignons et ces milliers de filles de joie qu’ils font venir des quatre coins du pays. Les jeunes restent une proie facile à attirer et une source de rente inépuisable, pourvu que leur désespoir dure. Ne dit-on pas que l’oisiveté est mère de tous les vices.
 

par T. Arezki

Agenda

May 2022
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5