Coopération algéro-canadienne

 La passerelle se consolide

El Watan 16/10/2007

Au terme de sa mission en Algérie, Robert Peck, ambassadeur du Canada à Alger, a convié hier la presse algérienne à une rencontre amicale à sa résidence officielle en présence de Gilles Poirier, conseiller commercial à l’ambassade du Canada à Alger.

 

Après trois ans dans notre pays, il a brossé un tableau des relations bilatérales caractérisé par « des affinités et beaucoup de possibilités en termes d’échanges. L’Algérie reste un partenaire commercial incontournable en Afrique. Il y a eu des succès importants : nous sommes deux grands espaces avec une diversité culturelle et une richesse naturelle, mais on oublie souvent l’importance des relations entre peuples ». Dans ce contexte, il précise : « On voit le départ des Algériens comme une perte », faisant allusion à la communauté algérienne de Montréal estimée à 50 000 personnes (estimation algérienne), mais « elle est un plus qui reste enracinée dans son pays d’origine et qui veut accompagner l’Algérie dans son histoire. Elle est une passerelle qui peut faire bénéficier de son expertise et de son savoir-faire dans la formation et la gestion ». Le retour de HEC Montréal est salué surtout qu’il accompagne Sonatrach et Sonelgaz.
Selon l’ambassade, le secteur minier reste vierge. Il est noté : « La percée du constructeur aéronautique Bombardier qui a fourni des biturbopropulseurs Q400 de 74 places à Tassili Airlines. Trente nouvelles locomotives de type diesel électriques seront livrées par le canadien Electro Motive Diesel (EMD) au profit de la Société nationale de transports ferroviaires (SNTF) au courant de 2007. »

Dans le secteur des télécommunications, on signale le lancement de BlackBerry par Djezzy et Mobilis et la présence de Nortel, un leader mondial dans le secteur de l’internet et des communications.
Concernant les visas, « des progrès ont été réalisés et la croissance du nombre des demandeurs est de 37% par rapport à 2006. Il a été mis sur pied un système de service de courrier avec dépôt des demandes. Des dispositions de facilitation ont été introduites au profit des hommes d’affaires. D’autres améliorations sont à l’étude pour que d’ici l’été 2008, il n’y aura pas de queue. Nous travaillons sur un système de rendez-vous ». La ligne aérienne Montréal-Alger a reçu des « échos positifs ». L’accord aérien n’a pas encore été signé entre les deux autorités mais « un accord intermédiaire a été trouvé pour autoriser les vols ».

Plusieurs événements ont marqué le séjour de l’ambassadeur, dont deux qui ont été particulièrement marquants : le 40e anniversaire des relations diplomatiques en novembre 2005, l’émoi qu’a suscité la toute première visite d’Etat de la gouverneure générale du Canada, la très honorable Michaëlle Jean, en novembre 2006 et le début des vols directs entre Alger et Montréal en juin dernier. « Les deux événements ont été symboliques et remplis d’émotion, et ils ont servi à resserrer les liens entre le Canada et l’Algérie », souligne l’ambassadeur sur le site web de l’ambassade.
 

par Kamel Benelkadi

Agenda

September 2022
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2