53 ans Ressusciter Novembre

53 ans Ressusciter Novembre

La Dépêche de Kabylie 01/11/2007 

Le serment novembriste d’une Algérie démocratique et sociale est plus que jamais souillé en ce début du 3e millénaire.
L’Algérie est à vue-d’œuil à des années lumière de la geste des révolutionnaires de Novembre foncièrement modernistes et surtout ce qui fut sa raison d’être même, fondée sur l’idéal de justice.
De quelle démocratie pourrait-on se prévaloir pour ainsi faire honneur à nos illustres insurgés ?

 

Lorsqu’il a fallu à la jeunesse de 88 payer de leur sang la tentative d’émancipation qui aurait pu évoluer vers la réhabilitation des principes de Novembre, la compromission avec l’intégrisme a failli nous renvoyer au Moyen Age à l’ère…précoloniale !
Lorsque, inextremis, le sursaut patriotique des années 90 a sauvé la République des fossoyeurs de l’Algérie de Novembre, ce n’était que pour mieux réfléchir à gérer, au mieux des intérêts du système, l’islamisme en éloignant un peu plus toute réelle perspective d’émancipation démocratique et moderniste du pays.

Le serment de Novembre était-il pour que la société algérienne soit vouée au charlatanisme ambiant du discours et de la pratique islamistes ?
Etait-il pour que les forces modernistes et démocratiques de ce pays soient frappées d’ostracisme par un pouvoir d’Etat leur préférant le compagnonnage des forces de l’affairisme et de la régression ?
Etait-il pour que toute une génération post-novembriste en soit à ignorer presque tout de son histoire récente et à souffrir d’une profonde crise existentielle ?

Une douleur si insupportable que des pans entiers de notre jeunesse s’en va jusqu’à s’abreuver de ces cultures et pratiques douteuses du Proche et Moyen-Orient. Avait-on fait la guerre au colonialisme pour que toute une partie de la jeunesse algérienne en arrive à vouloir embarquer pour d’autres cieux quitte à en mourir ? Les uns de ces " harragas " n’en peuvent plus d’une misère sociale, les autres tout simplement d’un quotidien plus que morne, hideux. Insupportable affront aux insurgés de Novembre, on en est arrivé à faire haïr aux jeunes Algériens leur pays ! Etre digne du message de Novembre serait de procéder à d’aussi déchirantes révisions. Il n’y aurait rien de plus légitime que de dénier tout droit à l’existence publique aux forces réellement détentrices du pouvoir social et politique que sont celles du statu quo et/ou de la régression et celles de l’affairisme. Ce serait tout simplement renouer avec le message et les idéaux de Novembre et permettre ainsi aux Martyrs de reposer en paix.
 

par Hakim Outoudert

Agenda

November 2020
M T W T F S S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6