Apparition des premières neiges

 

Aïn El Hammam  Apparition des premières neiges

 Les pluies des derniers jours ne sont pas les seuls indices qui nous montrent que nous sommes entrés en plein dans l’hiver.

 Après dissipation des nuages qui ont empêché toute visibilité, Lala Khedidja nous est apparue sous son meilleur jour, comme on aime la voir. Ainsi, depuis quelques jours, les cimes du Djurdjura sont recouvertes d’un manteau blanc, nous rappelant qu’il est temps de se préparer à faire face aux rigueurs du froid. Profitant des accalmies, les gens se ravitaillent en mazout ou en bois, selon leurs moyens. Paradoxalement, on ne voit plus les chaînes au niveau des revendeurs de carburants.

Le fuel est pour le moment disponible et la demande faible. Le coût de la vie et surtout celui des carburants a amené nos convictions à se contenter de petites réserves alimentées par jerricans plutôt que par camions citernes comme auparavant.

Le transport par voiture pour certains ou à dos d’âne pour d’autres suffit. Si les villageois se réjouissent du fait qu’il n’y ait pas eu encore d’augmentations, ils se sentent en revanche frustrés que l’Etat ne fasse rien pour leur venir en aide en attendant l’arrivée du gaz naturel. Les habitants des zones rurales caractérisées par un climat rude souffrent le martyre en hiver.

Les prix de l’électricité, du gaz butane ou du mazout sont inabordables. Ceux qui ne peuvent les supporter se rabattent sur le bois de chauffage, accentuant malgré eux la déforestation.

Ce froid assimilé à une alerte anticipée ne doit pas concerner les simples citoyens seulement car les autorités chargées d’alimenter les édifices publics et à leur tête les écoles se doivent de prendre leurs dispositions pour éviter de se retrouver devant le fait accompli, comme cela s’est produit l’an dernier. L’arrivée de la neige n’est pas synonyme de loisirs, de ski. Ici, la tombée de la neige donne des soucis supplémentaires aux habitants qui n’ont d’autres préoccupations que de se doter en moyens de survie (denrées alimentaires, gaz oil...) qui ne doivent pas s’épuiser, durant tout le temps que durera la neige.
Ils doivent être parés à tenir jusqu’à la prochaine éclaircie.

Quant à la beauté du paysage, les plaisirs de la neige, ils n’ont pas toujours le temps d’en profiter. S’ils le font, c’est pour quelques instants seulement.


La Dépêche de Kabylie

Agenda

May 2022
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5