Une centaine d’élèves et 24 familles en danger de mort

Lotissement Vve-Amirouche de Tizi-Ouzou

La Dépêche de Kabylie 07/11/2007

Jeudi dernier, au deuxième jour des fortes pluies, les 24 familles résidant à la cité APC/CNEP de la Nouvelle-Ville de Tizi-Ouzou ont frôlé le drame tant redouté.

Le talus qui menaçait d’engloutir l’immeuble des 24 Logements a libéré des tonnes de boue venues ensevelir les portes d’accès. Les habitants ont dû recourir aux cordes pour se ravitailler via les fenêtres et balcons.

Le danger est constamment présent. Il devient plus pressant avec l’arrivée de la saison des pluies. Les résidants ont pourtant avisé et alerté à maintes reprise les autorités locales sur le risque qu’ils encourent. Le risque est encore plus grand pour leurs enfants.
Leur dernière correspondance adressée au wali en date du 16 septembre dernier est restée sans suite, puisque rien n’a été fait avant l’arrivée des dernières précipitations. Si les dégâts ne sont pas trop importants et que les vies humaines ont été épargnées, les pluies hivernales vont assurément dissoudre la masse de boue qui s’écroulera sur l’immeuble. Pis, le drame deviendra inévitable si le pylône électrique de moyenne tension venait à s’effondrer sur les habitations, car il est implanté au ras du talus.
" Nous sommes soulagés de voir que les choses avancent, grâce à votre volonté, pour cela, nous vous prions encore une fois de bien vouloir régler ce problème avant l’arrivée des pluies. Croyez-nous, Monsieur le wali que si ce problème persiste encore cet hiver, une véritable catastrophe arrivera : un poteau électrique de moyenne tension est sur le point de s’affaisser sur la voie pratiquée par les habitants et qui nous privera de lumière, l’écroulement des terres rendra l’accès vers nos logements impossible ", devaient rappeler les résidants au premier responsable de la wilaya dans la missive du 16 septembre dernier.
Mais ce qui est arrivé ce jeudi prouve que les choses n’ont avancé que sur le papier, car, soutiennent les résidants, une fiche technique pour la construction d’un mur de soutènement, accompagnée d’un état des lieux ont été établis en juillet dernier, sur demande du wali.

Cette doléance, vieille de 12 ans, semble laisser indifferents les autorités locales, car n’ayant pas bénéficier du caractère urgent pour son traitement. Pourtant, juste à côté de cette cité, le mur de clôture d’un collège a cédé par deux fois en raison de la morphologie du terrain et de la consistance des travaux de réalisation.

Lors de notre passage sur les lieux, d’abord en avril dernier, nous avons eu à constater les gros risques que représente le talus en question avant d’accéder au CEM à l’endroit où le mur s’est effondré. Sur place, et en l’absence du directeur (ce jour-là, l’établissement était en vacances du printemps), nous étions frappés de constater que le mur avait été juste posé sur une ceinture en béton. " Le drame a été évité car les élèves étaient en congé le jour de l’affaissement de ce mur. Je dois vous dire que nous avons beaucoup de chance, car c’est à cet endroit précis que les élèves s’adossent pour ce reposer lors de la séance de l’éducation physique ", nous a déclaré le gardien de l’école.
Certes la façade effondrée a été reconstruite depuis, mais un autre pan du même mur, a cédé lors des fortes précipitations de la fin de la semaine dernière.

Pour les résidants de la cité CNEP/APC du lotissement Vve-Amirouche, les choses ne sont pas prêtes de changer pour eux tant que rien n’est fait. Et c’est par un sentiment de dépit qu’ils prennent contact avec la Dépêche de Kabylie pour la deuxième fois en l’espace de 6 mois (la Dépêche de Kabylie s’etait fait l’écho de l’imminence du danger, dans sa livraison du 1er avril dernier).
Akli Bennour, résidant dans cette cité se demande si la Protection civile, en tant qu’institution républicaine de secours et de sauvetage, n’est pas aussi crédible pour que le constat qu’elle avait établi, faisant état du danger que représente un tel talus aggravé par les risques d’effondrement du pylône électrique, ne soit pas pris au sérieux.

 

par M.A.T.

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3