BARACK OBAMA ÉCRIT À ABDELAZIZ BOUTEFLIKA

«J’ai hâte de travailler avec vous»

«J’apprécie vos paroles d’encouragement au moment où je prends les fonctions et les responsabilités de président des Etats-Unis d’Amérique.»

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a reçu un message de remerciements de la part de son homologue américain, Barack Obama, dans lequel il a exprimé sa volonté de travailler ensemble «dans un esprit de paix et d’amitié pour bâtir un monde plus sûr».

«Je vous remercie pour votre message de félicitations à l’occasion de mon investiture», a écrit M.Obama dans son message.«J’apprécie vos paroles d’encouragement au moment où je prends les fonctions et les responsabilités de président des Etats-Unis d’Amérique», a-t-il ajouté. «J’ai hâte de travailler avec vous dans un esprit de paix et d’amitié pour bâtir un monde plus sûr au cours des quatre prochaines années», a souligné le président des Etats-Unis. C’est la première fois que le président Obama adresse un message à son homologue Bouteflika. Un message qui intervient à un moment particulier dans les relations entre les deux pays.


Si l’affaire du chef de bureau de la CIA n’a pas soulevé un tollé diplomatique, les médias nationaux ne se sont saisis de l’affaire qu’après que la presse américaine ait rendu publique l’information. Certains observateurs y ont même vu une manipulation à même de saper l’espoir politique suscité par l’élection de ce Noir à la tête de l’empire américain. Le message de Obama à son homologue Bouteflika intervient également quelques jours après la publication du rapport américain sur les droits de l’homme qui n’a pas été tendre avec l’Algérie. Si le document en question comportait quelques points positifs, il n’en demeure pas moins qu’ils ont été noircis par les «accusations portées contre l’Algérie».


Les responsables politiques algériens ont répliqué avec la manière la plus dure au rapport américain. «Les Américains sont très mal placés pour nous donner des leçons sur les droits de l’homme», a répondu le ministre de l’Intérieur Yazid Zerhouni. «Que chacun balaie devant sa porte et nous n’avons de comptes à rendre qu’à notre peuple», a pour sa part commenté, le Premier ministre Ahmed Ouyahia. C’est dans ce contexte concernant directement les deux pays que ce message du président Obama est venu rétablir les choses. Cela étant, ce n’est pas la première fois que les représentants américains louent les mérites de l’Algérie dans plusieurs domaines, notamment celui de la lutte contre le terrorisme.

L' EXPRESSION

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3