Changements climatiques


Le Québec à la rescousse de l’Algérie


Le Québec à la rescousse de l’Algérie Le Québec, un des leaders mondiaux dans la lutte contre les changements climatiques, compte donner un coup de main à l’Algérie pour mieux s’en prémunir au cours des prochaines années, a affirmé son Premier ministre, Jean Charest. Selon ce dernier, «l’Algérie fait partie des pays jugés particulièrement vulnérables à une hausse de la température mondiale, pouvant entraîner diverses catastrophes, dont la désertification». Il avait annoncé en juin dernier, à Bruxelles, que le Québec «allait se joindre à cette initiative qui vise, d’ici à 2013, à prêter main-forte, en termes de partage d’expertise, à un pays en développement qui cherche à lutter contre les gaz à effet de serre (GES)».

L’Algérie a récemment signé au terme du deuxième Governors Global Climate Summit, tenu à Los Angeles sous la co-présidence du gouverneur de l’Etat de la Californie, Arnold Schwarzenegger, la déclaration finale par laquelle les Etats participants «réitèrent l’urgence d’agir dans la lutte contre les changements climatiques et l’importance de reconnaître la contribution fondamentale des Etats fédérés dans la mise en place de solutions favorisant la réduction de gaz à effet de serre».

Le Premier ministre du Québec a profité de sa participation au sommet, en présence du ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, Chérif Rahmani, pour confirmer un partenariat entre le Québec et l’Algérie, et, plus particulièrement, la région de Tizi Ouzou, dans le cadre de l’initiative «Approche territoriale en changements climatiques» du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Ce partenariat appuiera cette région de l’Algérie dans l’élaboration d’une stratégie en matière de lutte contre les changements climatiques en bénéficiant de l’expertise et de la technologie québécoises dans ce domaine. Le 2e Governors’ Global Climate Summit réunissait, du 30 septembre, au 2 octobre, quelque 1 200 participants, y compris des gouverneurs américains, des représentants de gouvernement d’Etat ou de région, notamment de l’Algérie, du Brésil, du Canada, de l’Indonésie, du Mexique, du Nigeria et des Philippines. Les thèmes liés aux énergies propres, à l’adaptation aux changements climatiques et au développement durable étaient au cœur des échanges. Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, Chérif Rahmani, a pris part au sommet sur «les territoires et climats», organisé aux Etats-Unis d’Amérique du 29 septembre au 1er octobre 2009. Le ministre a répondu à une invitation que lui a adressée le gouverneur de l’Etat de Californie, Arnold Schwarzenegger.

Les instances internationales reconnaissent que grâce à l’action efficace de l’Algérie dans le cadre du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), l’approche territoriale des changements climatiques est à l’ordre du jour.

LE JEUNE INDÉPENDANT


Agenda

December 2022
M T W T F S S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1