Fait rarissime dans les annales des faits divers


Un nouveau-né mort dans le cercueil d’une femme d’Aït Zikki

Un fait rarissime dans les annales des faits divers. Une femme âgée de 81 ans, originaire du village d’Amekrez dans la daïra de Bouzeguène, décède à l’EPH d’Azazga. Sa famille récupère le corps enveloppé dans une couverture et l’achemine au village.
Lorsqu’on a fait ressortir le corps du cercueil, une femme qui voulait plier la couverture a été surprise en retrouvant le corps d’un nouveau-né enveloppé dans un tissu. Les villageois ont aussitôt averti les services de police et la Protection civile de Bouzeguène qui se sont rendus sur les lieux et ont ainsi procédé immédiatement à la restitution du corps du nouveau-né à la morgue de l’hôpital d’Azazga. Une question reste posée : comment le nouveau-né s’est-il retrouvé enveloppé dans la couverture de la défunte d’Aït Zikki et dans le même tiroir de la morgue ? À qui incombe la responsabilité ? L’enquête est en cours pour déterminer les responsabilités. La famille  du bébé, qui serait originaire de Mekla, a récupéré le corps à son grand soulagement.

LIBERTÉ

Agenda

May 2022
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5