Grippe A à Tizi Ouzou


La population panique…les autorités rassurent !

La population panique…les autorités rassurent !L’école privée Arc-en-ciel située au chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou demeure fermée depuis qu’un foyer de grippe A a été confirmé au milieu des élèves qui y sont scolarisés. Avant-hier, ce sont sept autres cas avérés qui ont été confirmés par le laboratoire de référence des analyses médicales de l’Institut Pasteur d’Alger portant ainsi le nombre total des cas avérés à dix cas.

Alors que certaines personnes admises restent toujours en observation au niveau du centre hospitalo-universitaire Nedir-Mohamed de Tizi-Ouzou, la structure hospitalière s’est adaptée à cette situation en mettant en place un dispositif spécial pour la prise en charge des malades. À cet effet, le Dr Mansouri, directeur général du CHU de Tizi Ouzou, nous fera savoir que l’ensemble du personnel hospitalier est justement mobilisé afin de parer à toute «mauvaise surprise». «Nous suivons à la lettre les dispositifs contenus dans les texte élaborés par le poste de commandement opérationnel de la tutelle composé d’experts en la matière. Les mesures prises sont, entre autres, la mise en place d’un tri médical spécial qui nous permet de détecter la maladie, nous avons également créé des unité d’isolement au niveau des services infectieux, pédiatrique et des urgences chirurgicales. Le CHU a mis en place, en plus de ces mesures, des équipes médicales complètes pour veiller à la bonne prise en charge des patients, aucun détail n’est laissé au hasard soit en matière de prélèvement, de traitement ou de suivi», indique le docteur Mansouri.

Interrogé sur la disponibilité du Tamiflu, le DG du CHU de Tizi-Ouzou dira que la wilaya dispose de quantités suffisantes en Tamiflu mais aussi en moyens humains qui permettra une lutte efficace contre la progression de la maladie. Concernant le foyer de grippe A qui s’est déclaré à l’école privée Arc-en-Ciel, les raisons incombent, selon des sources hospitalière, à la contamination des élèves scolarisés au sein de ladite école pas leurs deux camarades de retour de l’hexagone où ils ont séjourné. Plus d’une cinquantaine de personnes parmi les élèves de l’école ainsi que leur entourage immédiat ont été admis au CHU où certains cas ont été directement soumis au Tamiflu sans prélèvement préalable. Il faut dire que la rumeur est érigée, à Tizi-Ouzou, en statut de principal canal d’information pour la population qui ne sait à quel saint se vouer. La crainte se fait sentir, les énormes bousculades qui ont eu lieu durant les trois jours de vaccination dans les différentes unités sanitaires de la wilaya prouvent l’état d’esprit des citoyens. «Il faut renforcer, à mon avis, le dispositif d’information et de sensibilisation en direction de la société, intensifier la campagne d’affichage pour que les gens sachent que si les mesures de protection et de prévention sont appliquées, l’hygiène entre autres, ils n’ont rien à craindre», nous dit un médecin exerçant au service des urgences du CHU de Tizi-Ouzou.

La Dépêche de kabylie

Agenda

September 2022
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2