IL Y A 16 ANS, LE REBELLE TOMBAIT SOUS LES BALLES ASSASSINES

Des mots pour raconter Matoub Lounès

Celui qui a été de tous les combats de l'Algérie indépendante n'a jamais cessé de croire à des lendemains meilleurs pour ses concitoyens et son pays.

IL Y A 16 ANS, LE REBELLE TOMBAIT SOUS LES BALLES ASSASSINESL'Unité nationale dans le répertoire et le combat de Matoub Lounès est le thème sous lequel sera célébré le 16e anniversaire de la mort de ce grand poète et grand homme de toutes les luttes à Draâ El Mizan, région qui a donné, elle aussi, des milliers de martyrs et pas moins de sept colonels lors de la guerre de Libération.

C'est, en effet, l'association Amgud de la commune de Draâ El Mizan qui commémore la mort de Lounès Matoub. Durant quelques jours, des activités culturelles, sportives et historiques seront organisées par les animateurs et les jeunes de Draâ El Mizan. En collaboration avec l'APC (Assemblée populaire communale) de Draâ El Mizan, le programme se déclinera en plusieurs thèmes et chapitres.
Aussi, les initiateurs ont programmé de nombreuses communications au niveau de la salle de conférences de la mairie de Draâ El Mizan. Ainsi, l'universitaire Saïd Chemakh évoquera longuement le parcours de Lounès Matoub et son combat sans relâche pour toutes les libertés. Le journaliste Rachid Mokhtari se penchera également sur le même homme et son oeuvre poétique qui a marqué son temps. Par ailleurs, le Prix de la mémoire Matoub Lounès contre l'oubli sera attribué à la fin de cette manifestation qui est devenue une tradition pour les animateurs de l'association Amgud. Trois lauréats sont choisis pour cette 7e édition et tous ont été, comme Matoub Lounès, victimes du terrorisme aveugle qui a endeuillé des milliers de familles algériennes. Le psychiatre Mahfoud Boucebci, assassiné le 15 juin 1993 devant l'hôpital Drid Hocine de Kouba (Alger), Ahmed Asselah assassiné avec son fils Rabah, le 5 mars 1994, à l'intérieur de l'Ecole supérieure des beaux-arts d'Alger qu'il dirigeait ainsi qu'à Mme Labou, née Matmar Sadia.
Pour sa part, la Fondation Matoub Lounès célèbre ce 16e anniversaire en mettant au programme de ses activités plusieurs manifestations. A Tizi Ouzou comme à Paris, Montréal et autres villes du monde, des hommages appuyés seront rendus au porte-parole des luttes des Algériens en général, et Kabyles en particulier, pour leurs libertés démocratiques.

L'infatigable combattant
A Taourirt Moussa, village natal de Lounès Matoub et à la Maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, un programme riche est attendu. Tous les halls de cet important Centre culturel de la wilaya, les jeunes générations qui admirent le poète sans avoir vécu nécessairement son époque, pourront découvrir des documents et des photos inédits du poète assassiné. Le prolongement de la production intellectuelle du poète continue à égayer son public même mort depuis plus d'une décennie.
C'est ainsi que la Fondation met à la disposition du public une série de poèmes inédits au niveau des expositions. Parallèlement à ces expositions aussi riches que variées, de nombreuses conférences débats sont au programme. L'écrivain Rachid Oulebsir interviendra sous le thème de «Matoub Lounès, patrimoine immatériel emblématique de la Kabylie». «L'itinéraire de cet infatigable combattant» sera aussi le thème d'une communication qui sera présentée par l'universitaire Lynda Ouatah. Le journaliste Mustapha Mazouzi abordera, pour sa part, le combat politique de Matoub.
Toujours en hommage à Lounès Matoub, les initiateurs ont retenu au programme des déclamations de poèmes de jeunes poètes qui concourront pour la 6e édition du concours de poésie Matoub Lounès.

Le grand pèlerinage de Taourirt Moussa
Pour cette année, les organisateurs ont choisi d'inscrire le concours sous le thème emblématique «Ma ulac Tamazight, Ulac! Poésie engagée de Matoub Lounès». Par ailleurs, il est à mentionner l'importance de l'initiative prise par l'association Tirza d'instaurer le concours de la meilleure production écrite en hommage à Lounès Matoub. Le prix sera décerné à l'issue des festivités qui se déroulent à la Maison de la culture Mouloud-Mammeri.
Aujourd'hui, le village natal de Lounès et particulièrement sa maison seront la destination de dizaines, voire de milliers de visiteurs. D'ailleurs, c'est devenu une tradition, l'anniversaire de Matoub est toujours l'occasion de se rendre à Taourirt Moussa pour rendre hommage au poète. Depuis sa mort, faut-il le souligner, sa maison et Tala Bounane sont quotidiennement les destinations de visiteurs qui viennent de toute l'Algérie et aussi de l'étranger. Un véritable pèlerinage à Taourirt Moussa. D'abord, ce sont les participants à ces manifestations culturelles qui seront conviés à un dépôt de gerbe de fleurs à Tala Bounane, devenu lieu emblématique de l'assassinat du poète. Ensuite, une autre gerbe de fleurs sera déposée sur la tombe de Lounès. Après la remise des prix aux lauréats de la 6e édition ainsi qu'une collation, les présents dégusteront un peu de sport avec un match-gala au stade communal d'Ath Douala. A Paris et toutes les régions de France où les Algériens sont présents, l'anniversaire de la mort de Lounès Matoub est célébré. Des galas artistiques et des expositions seront au menu des associations. A Montréal, un grand gala est également attendu pour l'occasion. C'est aussi une occasion pour les Algériens du Canada de se réunir autour d'un thème rassembleur qui n'est autre que le parcours et le combat de Matoub Lounès. Au programme également, une conférence de presse de sa soeur ainsi qu'une projection d'un documentaire inédit et enfin un gala artistique.

Matoub Lounès qui a été de tous les combats de l'Algérie indépendante n'a jamais cessé de croire à des lendemains meilleurs pour ses concitoyens et son pays. Certains attardés qui ont raté l'histoire ont voulu jeter la confusion entre son amour pour l'Algérie et sa haine de l'injustice des hommes, en vain. Sa vie, comme sa mort ont été des torrents qui ont emporté leurs mensonges et leurs injustices. Point très important chez Lounès: il n'était pas de ceux qui avaient une peur bleue de la misère et une fascination aveuglante pour l'argent. Lounès a su dompter l'un en en faisant sa complice et sa muse et le second, le moyen de conquérir les coeurs des pauvres. Mario, le vieux errant de la ville de Tizi Ouzou s'en souvient encore... mieux que quiconque. Sa vie comme sa mort hantent encore ceux qui n'ont pas osé aller au charbon de la dictature et continueront de les hanter jusqu'au jour où son assassin sera démasqué... rien que pour l'Histoire.
 

l'Expression 


LIRE AUSSI :

 

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3