JSK : La dépouille mortelle d’Ebossé a quitté Alger hier

Rial : «Ebossé, nous ne t’oublierons jamais !»

 

JSK : La dépouille mortelle d’Ebossé a quitté Alger hier
Rial : «Ebossé, nous ne t’oublierons jamais !»

Comme prévu, la dépouille mortelle de l’attaquant camerounais Albert Ebossé a été rapatriée hier vers Douala, sa ville natale au Cameroun. Six jours depuis qu’il est décédé au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, après la défaite de son club, la JSK, face à l’USMA, Ebossé a été gardé dans la morgue de l’hôpital de Tizi puis Aïn Naadja en attendant l’arrivée de son frère de France pour assister à son transfert et récupérer tous ses effets personnels, comme le veut la tradition au Cameroun. Ebossé, le joueur populaire, très estimé en Kabylie n’est malheureusement pas parvenu à concrétiser ses projets avec la JSK, la bêtise humaine en a décidé ainsi. Hier après-midi, le défunt Ebossé a été transporté de l’hôpital Aïn Naadja à l’aéroport international Houari-Boumediène, dans un cortège présidentiel. Beaucoup de supporters se sont déplacés sur les lieux, des officiels également ont tenu à accompagner le défunt à l’aéroport avant son rapatriement au Cameroun dans un climat d’affliction.

Arrivée à 15 h 10 à l’aéroport Houari-Boumediène
Durant la matinée d’hier, le frère d’Ebossé et son agent Lowe se sont occupés de toutes les procédures administratives de son transfert avec les dirigeants de la JSK. C’est vers
15 h 10 que la dépouille mortelle est arrivée à l’aéroport international.
L’ambulance s’est dirigée directement vers la piste de décollage
L’immense cortège qui a accompagné Ebossé de l’hôpital d’Aïn Naadja à l’aéroport s’est passé devant une foule nombreuse de supporters venus jeter un dernier regard sur leur joueur qu’ils ne pourront oublier pour tout ce qu’il a donné à la JSK depuis qu’il est arrivé il y a une année.
La délégation officielle a été reçue au salon d’honneur
Les officiels qui étaient présents hier à l’aéroport international ont été reçus au salon d’honneur. Selon nos informations, les hauts responsables du pays, en l’occurrence le ministre des Sports, les représentants de la FAF, de la LFP, du COA, le directeur général de la Protection civile entre autres, se sont entretenus avec le frère d’Ebossé et son manager Lowe en leur faisant savoir tout leur chagrin par apport à ce qui s’est passé non sans les rassurer que toute la lumière sera faite sur ce décès tragique.
Scènes émouvantes, des supporters en pleurs
C’est dans un climat de tristesse et de désolation que le cortège qui a transporté la dépouille mortelle de l’attaquant camerounais est arrivé à l’aéroport Houari-Boumediène. Des supporters des différents clubs du pays ont fait le déplacement pour se recueillir pour la dernière fois sur la mémoire de celui qui a donné de la joie et offert du spectacle dans tous les stades où il est passé.
Forte présence des dirigeants de la JSK
C’est des dirigeants de la JSK abattus qui se sont déplacés hier matin à Alger pour accompagner Ebossé. Les membres de la direction, les staffs techniques et médicaux des jeunes catégories ont été tous présents.
Des membres de l’ambassade du Cameroun étaient présents…
Son excellence l’ambassadeur du Cameroun en Algérie ainsi que plusieurs attachés diplomatiques du même pays ont tenu à se présenter aussi à l’aéroport pour assister au rapatriement de la dépouille mortelle de leur compatriote Ebossé. Sur place, les Camerounais ont reçu également les condoléances de plusieurs personnalités.
… ainsi que ministre des Sports, M. Tahmi
Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, a effectué le déplacement avec la délégation à l’aéroport Houari-Boumediène. Visiblement touché par la disparition tragique d’Ebossé, Tahmi a promis des mesures contre les fauteurs de troubles dans les stades. Par ailleurs, le département de Tahmi se penchera sérieusement sur l’état de nos installations sportives dont la majorité d’entre eux ne répondent plus aux normes et continuent malheureusement d’abriter des compétitions officielles.
Benlamri et Rial n’ont pas raté ce moment douloureux
Les joueurs de la JSK sont inconsolables. Le décès de leur partenaire, celui qui a donnait âme au groupe, n’est plus. Plusieurs joueurs ont quitté Tizi pour rejoindre leurs familles. Ils ont du mal à croire que leur ami Ebossé est mort. Hier à l’aéroport, seuls Rial et Benlamri ont eu le courage de venir voir pour la dernière fois Ebossé. Ce dernier est attendu à Douala dans un même climat de deuil qu’à Tizi, peut-être plus pour ce fleuron du football camerounais. Il sera enterré demain samedi.
Plusieurs Camerounais ont fait le déplacement à l’aéroport
Le rapatriement de la dépouille mortelle d’Ebossé au Cameroun n’a pas eu lieu en présence d’officiels et supporters de la JSK seulement puisque même des Camerounais, notamment des étudiants, ont été présents à l’aéroport.
Hannachi a été du voyage avec la délégation en France
Le président de la JSK Mohand Cherif Hannachi s’est déplacé avec la délégation en France, il devrait juste après charger deux de ses collaborateurs de le représenter au Cameroun pour qu’ils assistent à l’enterrement d’Ebossé.
Une vieille s’est déplacée d’Oran spécialement pour Ebossé
Le décès tragique de l’attaquant Ebossé aura affecté tous les Algériens, non pas seulement en Kabylie. Tout le monde est consterné. Hier, à l’aéroport, une vieille dame nous a confié qu’elle est venue d’Oran spécialement pour Ebossé, entre ses mains un bouquet de fleurs qu’elle devait déposer sur le cercueil du joueur. Malheureusement l’ambulance a directement rallié la piste de décollage.
La délégation a passé la nuit d’hier en France
Le rapatriement de la dépouille d’Ebossé n’a pas été effectué sur un vol direct, Alger-Cameroun. La délégation a passé la nuit d’hier en France et ce n’est qu’aujourd’hui que le rapatriement du corps se poursuivra au Cameroun via le Maroc. L’arrivée est prévue en principe en fin d’après-midi d’aujourd’hui.
L’enterrement aura lieu après avoir accompli tous les rites funéraires
Selon le frère aîné d’Albert Ebossé, l’enterrement n’aura pas lieu forcément demain samedi comme annoncé précédemment. Selon lui, il y a encore des procédures à suivre et des traditions camerounaises à respecter. Si cela ne peut pas se faire rapidement, l’enterrement pourra encore être retardé.
 

Rial : «Ebossé, nous ne t’oublierons jamais !»

C’est un capitaine de la JSK très affecté par la disparition tragique de son partenaire l’attaquant camerounais Albert Ebossé que nous avons accosté hier à l’aéroport international, quelques instants avant le décollage de l’avion en France avant de rallier Yaoundé ce matin. Rial nous a avoué qu’il n’a toujours pas réalisé ce qui s’est passé. L’espace d’une soirée, tout un rêve s’est évaporé, le prometteur attaquant camerounais n’est plus de ce monde : «Sincèrement, je n’ai plus de force pour parler. La mort de notre ami Ebossé nous a abattus, bouleversés. Croyez moi, je n’ai plus le goût au football. Avec la disparition d’Ebossé, c’est toute une partie de notre équipe qui est partie, il a été de tout temps le soldat qui nous encourageait dans les moments difficiles du match. Ebossé a apporté du sang neuf à notre équipe et si aujourd’hui la JSK est en Ligue des champions, c’est grâce à lui. Nous ne t’oublierons jamais cher ami. Repose en paix !»
«Je n’ai plus envie de me rappeler de l’instant cruel»
Interrogé une seconde fois sur les circonstances de l’accident, Rial dira : «Je n’ai plus l’envie d’évoquer la question, l’affaire est actuellement entre les juridictions compétentes, tout ce que je sais c’est que Ebossé ne mérite pas ce triste sort, on est tous chagrinés par sa mort. Je transmettre pour la seconde fois à sa famille, au mon nom et au nom de tous les joueurs que je représente, mes sincères condoléances à sa famille, à sa femme ainsi qu’à tout le peuple camerounais.»


Le Buteur 

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3