Verdict dans l’affaire des six chrétiens jugés à Tiaret

 La Depeche de Kabylie 04/06/2008 Verdict dans l’affaire des six chrétiens jugés à Tiaret

Peines de prison avec sursis et fortes amendes

Rachid a écopé de six mois de prison avec sursis et d’une amende de 200 000 DA. Djallil, Abdelhak et Chabane sont condamnés à deux mois de prison, toujours avec sursis et à 100 000 DA d’amende chacun. Deux acquittements ont été prononcés dans ce verdict en faveur de Mohamed et Abdelkader.

Le tribunal correctionnel de Tiaret a rendu hier, son verdict dans l’affaire des six personnes jugées pour " Distribution de documents afin d’ébranler la foi des musulmans". Quatre des six accusés ont été condamnés à des peines de prison avec sursis et a de fortes amendes. Ainsi, Rachid a écopé de six mois de prison avec sursis et d’une amende de 200 000 DA. Djallil, Abdelhak et Chabane sont condamnés à deux mois de prison, toujours avec sursis et à 100 000 DA d’amende chacun. Deux acquittement ont été prononcés dans ce verdict en faveur de Mohamed et Abdelkader.

A titre de rappel, les six accusés ont été arrêtés le mois écoulé à Tiaret, alors qu’ils quittaient l’appartement de Rachid, jeune informaticien à Tiaret. Lors du jugement au tribunal de la même ville, le procureur de la République avait requis 2 ans de prison ferme et 500 000 DA d’amende contre les six accusés.

De son côté, Me Kheloudja Khelfoun, avocate de la défense a estimé que " le verdict n’a pas lieu d’être et ne repose sur aucun texte de loi ". Tout en soulignant qu’elle a fait appel dans l’affaire, Me. Khelfoun a ajouté que, lors de sa plaidoirie " le fondement de l’accusation a été remis en cause ".
A signaler que Rachid est poursuivi par le tribunal correctionnel de Tissemsilt, dans une affaire remontant à plus d’un an et demi, pour les mêmes chefs d’inculpation, avec un autre néo-converti au christianisme, et dont le jugement, qui devait avoir lieu le mercredi 28 mai, a été renvoyé au 18 du mois en cours.

Dans un communiqué rendu public, hier, l’Eglise protestante d’Algérie, (EPA), a, tout en exprimant " sa profonde tristesse devant la persistance de vexations aussi humiliantes qu’arbitraires" dont sont victimes les chrétiens en Algérie appellé les plus hautes autorités de l’état, à faire " respecter la légalité constitutionnelle qui garantit la liberté de conscience, mettre un terme aux persécutions qui ciblent la communauté chrétienne, et assurer son droit au libre exercice de son culte ".

Dans la foulée, l’EPA estime que, la jeune Habiba K. jugée le 2 mai et qui attend toujours le verdict, " continue de subir un harcèlement injustifié des forces de l’ordre ", informe l’EPA, et de regretter que, " le 1er juin, elle, (Habiba K.) a été interpellée par des policiers en civil qui lui reprochaient sa conversion au christianisme , ils ont fouillé son sac, avant de lui imposer une humiliante palpation du corps en pleine rue ".

Enfin, le communiqué de l’EPA, signé par le pasteur Mustapha Krim, en sa qualité du président de l’organisation, souligne qu’en dépit de l’épreuve qu’elle traverse, " l’Eglise protestante d’Algérie exprime sa sincère gratitude à tous les compatriotes musulmans qui se tiennent à ses côtés ", et " elle prie tous les jours pour une Algérie de paix, de fraternité et d’amour garantissant la prospérité à tous ses enfants ". Les poursuites judiciaires contre les Algériens reconvertis au christianisme enclenchées ces derniers mois, ont soulevé des indignations, notamment chez les militants des droits de l’Homme, même à l’Hexagone. Ces accusations reposent sur l’ordonnance du 28 février 2006. L’affaire qui a défié la chronique reste, celle qu’il est convenu d’appeler, " l’affaire Habiba K." Cette dernière est poursuivie pour " pratique sans autorisation d’un culte non musulman ". Le verdict concernant cette jeune chrétienne d’origine tiartie a été renvoyé pour "complètement d’informations ", par le tribunal de Tiaret.

Le procureur de la même juridiction avait requis une peine de trois ans de prison ferme contre l’accusée. L’avocate de la défense avait fait, la fin du mois passé, appel, donc affaires à suivre…
 

par Mohamed Mouloudj

Agenda

September 2021
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3