Consumer Electronics Show de Las Vegas

 Plus besoin d’ordinateur !

El Watan 14/01/2008 Consumer Electronics Show de Las Vegas

Transférer directement une photo d’un téléphone portable vers un écran télé ou un film depuis un caméscope sur un baladeur vidéo, regarder sur sa télé des films téléchargés sur Internet, c’est maintenant possible sans avoir besoin d’ordinateur.

Cette interconnexion directe des appareils informatiques est l’une des tendances lourdes du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas 2008 qui s’est tenu du 7 au 10 janvier, où les fabricants jonglent avec des produits de plus en plus nombreux, mais qui, pour être utiles, doivent tous travailler ensemble. De nouveaux systèmes permettent par exemple de regarder directement sur l’écran d’une télévision les photos d’un téléphone portable, grâce aux petits boîtiers de la société Quartics, lesquels par une liaison sans fil transfèrent sur grand écran les images des mini-écrans des portables. Selon la société, cette application est idéale pour les présentations professionnelles impromptues, car elle permet de se passer d’un projecteur vidéo branché sur un ordinateur portable. Un nouveau décodeur de la société Pinnacle permet lui de transférer directement vers un iPod vidéo les images provenant d’un caméscope ou d’un lecteur de DVD, en les convertissant au format MPEG4, là encore sans besoin d’ordinateur. Le CES présente aussi des modèles de baladeurs musicaux qui peuvent enregistrer directement de la musique depuis un lecteur CD, ainsi que des imprimantes qui se connectent directement à un téléphone portable.

Le mariage de l’internet et de la télévision lui aussi oublie l’ordinateur. Le leader de la location de DVD par correspondance aux Etats-Unis, la société Netflix, qui offre aussi depuis peu des films à télécharger sur Internet, a annoncé au CES le lancement, en partenariat avec le groupe LG, d’un décodeur qui permet de regarder sur un téléviseur les films à télécharger sur le site de Netflix. L’appareil sera disponible au 2e semestre 2008, mais il faudra quand même un ordinateur pour choisir les films à regarder. Cette initiative fait une concurrence frontale au décodeur Apple-TV, du groupe Apple, sorti l’an dernier, et qui lui aussi permet de transférer sur téléviseur des films disponibles sur iTunes, le site de distribution de musique et de vidéos d’Apple, ou autre contenu vidéo disponible sur Internet. Netflix sera un concurrent redoutable, car il dit disposer d’un catalogue grandissant de 6000 films disponibles sur Internet, en plus de ses 90 000 DVD à louer, contre seulement quelques centaines de films pour l’instant sur iTunes. D’après la presse professionnelle, Apple devrait d’ailleurs annoncer lors du salon MacWorld mi-janvier de nouveaux accords avec davantage de grands studios pour enrichir le catalogue de films d’iTunes.  

par Samir Ben Djafar - Agences

Agenda

November 2020
M T W T F S S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6