EPH D’AZZAZGA


“La directrice nous écrit”

Suite à l’article paru dans votre quotidien, page 15 en date du 24 septembre 2009, intitulé “SOS des insuffisants rénaux d’Azzazga”, nous tenons à apporter les précisions suivantes sur le service d’hémodialyse ouvert le 12 mars 2005 pour répondre aux besoins d’un bassin de populations (Mekla, Azzefoun, Acif El-Hammam, Bouzeguène, Illoula, Aïn El-Hammam, Fréha, Yakouren et Zekri). Le service doté de 14 générateurs a réalisé, depuis son ouverture à ce jour, 26 212 séances, et vu le nombre important de malades que reçoit le service, même les postes d’urgences sont occupés constamment. Pour rappel, le service d’hémodialyse reçoit 50 malades dialysés quotidiennement à raison de 12 heures par semaine et par malade réparties sur 3 séances de 4 heures chacune, sans compter les urgences et les vacanciers de la région, ce que porte le nombre de séances par semaine à 150. Il utilise 550 paires de gants stériles par semaine,
- bétadine : 14 flacons par semaine,
- seringues jetables : 180 par semaine,
- solution hydro-alcoolique : utilisation en quantités suffisantes, en plus d’un savon liquide,
- cathéters : en fonction du nombre de cas d’urgence,
- tensiomètres muraux : 5 en plus de tensiomètres ordinaires,
- compresses : 2 000 compresses stériles par semaine.

Nettoyage et désinfection des générateurs

La désinfection chimique et thermochimique est faite régulièrement pour chaque générateur et après chaque séance conformément au protocole de désinfection de générateurs. Sachant qu’à l’hémodialyse, le risque infectieux est omniprésent du fait de la complexité et de la technicité des soins, des mesures d’hygiène et d’asepsie sont mises en place et des moyens mis à disposition conformément à la politique nationale de santé tracée dans ce sens.

Prise en charge médicaledes malades

Le médecin chef de service d’hémodialyse rappelle que tous les malades sont pris en charge correctement sans distinction aucune et bénéficient de toute l’attention morale et thérapeutique du personnel soignant (médical et paramédical), à savoir 2 visites générales par semaine, en   plus des visites quotidiennes au chevet du malade. Il y a lieu de signaler qu’aucun cas d’hépatite virale n’a été constaté depuis l’ouverture du service. Tous  nos patients sont sous erythropoétine et venofer injectable, 2 molécules essentielles corrigeant l’anémie des insuffisants rénaux et améliorant leur qualité de vie, et toutes les sérologies virales de nos malades sont négatives à ce jour. En outre, l’unité d’hémodialyse est dotée d’un laboratoire qui permet à nos malades d’effectuer des prélèvements pour un meilleur suivi.  Notons que même le changement de pansements pour malades avec nouvelles fistules s’effectue au niveau du service après contrôle médical, et ce pour une meilleure prise en charge des malades. Par ailleurs, l’EPH d’Azazga dispose de 3 néphrologues jusqu’au mois de juin 2009, qui assurent des consultations spécialisées pour la prévention, le dépistage et le suivi de nos malades insuffisants rénaux chroniques. Concernant le témoignage de notre malade, à savoir M. Hammoum Kamel, il est à noter que celui-ci a été pris en charge pendant 18 mois occupant un poste d’urgence et ayant bénéficié de tous les soins médicaux adéquats l’ayant préparé dans de très bonnes conditions à sa greffe rénale réalisée avec succès.

N. B. : 7 de nos malades sont greffés à ce jour et d’autres en cours.
Concernant la literie, le service est doté d’un nombre suffisant en quantité, et pour ce qui est des lits qui n’ont pas été changés depuis l’ouverture du service, une opération d’acquisition sera lancée incessamment. En conclusion, nous tenons à préciser que l’unité d’hémodialyse est au service du malade quel qu’il soit et que l’ensemble du personnel tous corps confondus ne ménagera aucun effort pour répondre à son besoin avec toutes les qualités requises.

LIBERTÉ

Agenda

September 2022
M T W T F S S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2